Petit manuel du sportif durable

Petit manuel du sportif durable

Bouger sans (trop) polluer, c’est possible ! Toutes les activités physiques n’ont pas le même impact environnemental ; pourtant, chaque sportif peut faire un geste pour la planète. Vous aimeriez pratiquer votre discipline préférée de manière plus responsable ? On vous guide ! 

BIEN s'EQUIPER

Être un sportif vert commence au vestiaire. Le mot d’ordre ? Slow consommation. Le principe ? Consommer moins et mieux pour réduire son empreinte carbone.
Deux options s’offrent à vous :
Investir dans des vêtements et du matériel de sport neufs. Dans ce cas, il vous faudra miser sur des produits de qualité que vous pourrez garder longtemps et faire votre shopping parmi les gammes respectueuses de l’environnement. Choisissez des vêtements créés à partir de fibres naturelles issues de l’agriculture biologique ou de plastique recyclé. N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur l’éthique de la marque chez qui vous achetez.
Vous fournir sur le marché de la seconde main. Il existe de nombreuses plateformes en ligne, recycleries et friperies qui vendent des articles de sport d’occasion en excellent état et où l’on fait généralement de bonnes affaires. La location de matériel est également une alternative écologique intéressante pour le porte-monnaie surtout quand il s’agit de s’équiper pour des activités saisonnières telles que le surf ou le ski.

Quel que soit votre choix, il est important de vous limiter au strict nécessaire, d’entretenir votre matériel et de le réparer si besoin pour augmenter sa longévité. Pensez aussi à offrir une seconde vie aux tenues que vous ne portez plus ; en plus de lutter contre le gaspillage textile, vous ferez des heureux !

AVOIR UNE HYGIENE DE VIE ECO-FRIENDLY

Cela passe par une alimentation saine et majoritairement végétale. Carburez aux fruits et légumes locaux de saison et, dans l’idéal, au fait-maison. Vous trouverez sur le web plein de recettes d’encas faciles et rapides à préparer avant une séance de sport comme les boules d’énergie. Second réflexe vert à avoir : économiser l’eau. Faites attention à ne pas la laisser couler trop longtemps sous la douche et lorsque vous rincez votre matériel. Enfin, troquez votre collection de bouteilles en plastique contre une jolie gourde. 

Petit manuel du sportif durable

Privilégier les déplacements zéro émission (ou moins polluants) 

Vous courez ? Arrangez-vous pour partir de chez vous. Si vous vivez en centre-ville et que vous avez l’habitude d’aller jogger dans un coin de verdure assez éloigné de votre maison, enfourchez votre vélo (cela vous permettra de vous échauffer) ou prenez les transports en commun plutôt que votre voiture pour le rejoindre. Petite note à destination des amateurs de sports co et de compétitions : pensez au co-voiturage !

PRENDRE SOIN DE SES TERRAINS DE JEU

Il y a une règle d’or à respecter pour faire du sport outdoor en harmonie avec la nature : laisser le site où l’on s’entraîne dans l’état dans lequel on l’a trouvé. Voici quelques exemples de bonnes pratiques basiques :
Rester sur les chemins balisés ;
Suivre les consignes indiquées ;
Ne jamais rien jeter dans la nature ;
Ne pas déranger les animaux ;
S’abstenir de cueillir les fleurs et les plantes.

Petit manuel du sportif durable

Transpirer pour la planète

Alléger votre bilan carbone et préserver les ressources de la Terre fera de vous un sportif durable mais si vous en avez la volonté, vous pouvez aller encore plus loin. On vous met sur deux pistes.

Courir utile

Avez-vous déjà entendu parler du plogging ? « Un corps sain dans un environnement sain », telle est la devise des adeptes de ce que l’on pourrait définir comme un footing écologique. Le plogging consiste à courir armé d’un sac poubelle pour ramasser les déchets que l’on croise sur sa route. Non content de nettoyer la planète, il sollicite également des parties du corps qui ne travaillent pas pendant un jogging classique car il oblige à varier les mouvements (se baisser pour ramasser un gobelet usagé, tendre le bras pour attraper un papier emporté par le vent, etc.).

Petit manuel du sportif durable

Transformer les calories en watts

Autre solution à portée de mollets : mouiller le maillot pour produire de l’électricité verte. En 2014, la SNCF a installé dans les gares des grandes villes des bornes composées de vélos d’appartement sur lesquels les voyageurs peuvent recharger leur téléphone, tablette ou ordinateur grâce à quelques coups de pédale. De quoi se dégourdir les jambes lors d’une correspondance, brûler des calories (entre 200 et 300 pour une demi-heure d’efforts) et optimiser intelligemment son temps d’attente.
Vous ne prenez pas le train ? Rendez-vous dans une salle de sport. De plus en plus de clubs mettent à profit l’énergie de leurs membres en s’équipant de ce genre de dispositif. Et si vous préférez vous dépenser à domicile, encore un peu de patience, vous pourrez bientôt alimenter en électricité votre frigo ou votre télé en pédalant dans votre salon !