FR
FR

La marche, bon pour arrêter la cigarette ?

Vous avez pris la résolution de faire une croix sur le tabac ? On vous donne 5 excellentes raisons d'accompagner votre sevrage de séances de marche rapide.

La marche, bon pour arrêter la cigarette ?

J’arrête de fumer, comment la marche peut-elle m’aider ?

C’est décidé : vous allez rayer le tabac de votre vie. Vous voilà armé de patchs, sprays et gommes à la nicotine pour mettre toutes les chances de votre côté. Et le sport ? Demandez aux ex-fumeurs : il en a aidés de nombreux à arrêter. La marche en particulier. Voici 5 bonnes raisons de remplacer vos pauses cigarette par des séances en baskets !

La marche, bon pour arrêter la cigarette ?

Elle muscle la motivation

Sans volonté, impossible d’arrêter de fumer. Mais la motivation n’est pas innée : il faut la travailler et l’entretenir. Et pour ça, rien de tel que le sport. Essayez d’abord d’intégrer la marche dans votre quotidien en allant au bureau à pied, en préférant les escaliers aux ascenseurs ou en allongeant les balades avec votre compagnon à quatre pattes. Vous aurez déjà fait un premier pas vers votre bien-être et en serez fier. L’étape d’après : fixez-vous un objectif précis, par exemple un nombre de kilomètres par semaine. Pour relever le défi, vous devrez améliorer votre condition physique. Une motivation supplémentaire pour dire stop à la cigarette et ne pas lâcher !

 Elle permet de mieux gérer ses émotions

Changer une habitude ancrée depuis des années est généralement source de stress. C’est humain. De nature anxieuse, vous appréhendez beaucoup le sevrage d’autant que fumer vous aide à vous calmer ? Aller vous dégourdir les jambes au grand air vous permettra d’évacuer le trop-plein émotionnel que vous ressentirez parfois et la frustration liée à l’arrêt du tabac. 

Elle atténue la sensation de manque

Le corps est une formidable machine et un super allié quand on sait comment l’utiliser. Pendant un effort prolongé, le cerveau sécrète de célèbres hormones : les endorphines. À la clé : une sensation de bien-être qui dure environ 4 heures. Mais pas seulement. Il s’avère que les endorphines sont aussi des antidouleurs naturels. Chez les fumeurs qui essaient d’arrêter, une marche tonique d’au moins 30 minutes a pour effet de diminuer les symptômes du manque de nicotine.

Quelques tips pour ne pas craquer :
- Boire un grand verre d’eau
- Croquer dans une pomme ou une carotte
- Pratiquer la respiration abdominale
- Se brosser les dents
- Aspirer de l’air avec une paille

Elle permet de se changer les idées

Quand vous arrêterez de fumer, il y aura des moments où vous ne penserez qu’à une chose : allumer une cigarette. Ne restez pas enfermé à tourner en rond. Si vous le pouvez, sortez vous aérer et faire une promenade au vert. Bouger est un excellent moyen de s’occuper l’esprit. Une variante très efficace : la marche méditative. Différentes études, menées notamment par des addictologues, ont démontré que la pratique régulière de la méditation pleine conscience, qu’elle soit active ou non, pouvait calmer l’envie compulsive de fumer.  

La marche, bon pour arrêter la cigarette ?

Elle empêche les kilos de s’installer

Renoncer à la cigarette s’accompagne quasi systématiquement d’une prise de poids. Car en plus de bloquer la faim, fumer fait brûler à l’organisme 200 à 300 calories par jour. Avec l’arrêt du tabac, la sensibilité aux goûts et aux odeurs revient également en force. Une fois passé dans le camp des non-fumeurs, vous aurez donc probablement plus de mal à résister aux effluves de viennoiseries qui s’échappent de la boulangerie...
Vous l’avez compris, si vous ne changez rien à votre alimentation ni à votre activité physique, il y a de fortes chances pour que votre balance affiche 2 ou 3 kilos supplémentaires. La solution pour compenser : miser sur la marche dès que vous commencerez à arrêter de fumer.

Alors, motivé à vous (re)mettre en mouvement ?

Sachez cependant que vos premières sessions à vive allure ou avec du dénivelé risquent de vous challenger. Essoufflement, fatigue, récupération difficile, tant que votre corps n’aura pas complètement éliminé le tabac, vous ressentirez sûrement tout ça. Patience, ces désagréments s’envoleront au fil des séances et vous prendrez du plaisir à marcher à un rythme soutenu au bout de quelques semaines. Une petite statistique pour vous encourager : après 10 à 15 ans sans tabac, vous aurez la même espérance de vie que si vous n’aviez jamais touché une cigarette !

Ces articles pourraient vous intéresser