VOS EXCUSES POUR NE PAS COURIR : NOS SOLUTIONS

J’peux pas, j’ai aqua-poney” : celle-là on la connaît par coeur. Entre vos moult activités, votre vie professionnelle et personnelle, vos a priori et vos inquiétudes, vous avez toujours une bonne excuse de laisser vos chaussures de course à pied au placard. Aujourd’hui, on s’est lancés le défi de contre-argumenter vos excuses anti-footing ! Comme quoi, tout problème a sa solution...

1. LE JOGGING, C'EST CHIANT

Probablement l’excuse la plus répandue pour ne pas courir. On ne va pas se mentir : si vous faites toujours le même parcours, à la même heure, tout seul, sans objectif, il est vrai que le footing n’est pas l’activité la plus fun qui soit… Pourtant, il y a plein de moyens de la rendre plus sympa, comme :

- vous fixer un objectif réalisable (courir jusque chez Mamie, pour l’apéro, sans s’arrêter)

- avoir un coach virtuel qui vous encourage

- courir en groupe et pourquoi pas avec votre magasin Decathlon ? (pour partager ses galères de jog’)

- changer de parcours régulièrement et même visiter une ville en courant (aussi bien que le tourisme de bar en bar)

- écouter votre playlist ou vos podcasts préférés pendant votre footing

- changer vos habitudes (courir le matin c’est cool aussi).

 

2. BOULOT, FAMILLE, VIE SOCIALE : PAS LE TEMPS DE COURIR…

Alors là, ce n’est pas vraiment une excuse quand on sait que 30 minutes, ça représente 2% de votre journée. Si vous courez 30 minutes 3 fois par semaine, c’est moins de 1% de votre semaine. Même en dormant, en travaillant avec quelques heures supplémentaires, en allant conduire vos enfants à leurs activités sportives et en allant dîner chez les amis, vous avez bien 1% de votre temps à consacrer à quelques footing par semaine ? Quand on sait le bien que ça vous fait, plus besoin d’y réfléchir !

 

3. LE SPORT TOUT SEUL, TRÈS PEU POUR MOI

courir en groupe

On vous comprend ! Rien ne vaut un match de foot entre copains ou une partie de padel en famille pour du sport sympa. La course à pied peut aussi être un moment de partage et de rencontre : renseignez-vous dans votre ville pour connaître ces rassemblements jogging ou auprès de votre magasin Decathlon, ils sont nombreux à organiser des sorties footing. #joggertogether

 

4. J’PEUX PAS, J’AI PAS DE SOUFFLE

Justement ! Le jogging, c’est LE sport pour gagner en endurance. Même si les débuts ne sont pas simples (le teint rouge, tout ça), en augmentant progressivement la durée de course, à un rythme modéré qui vous permet de tenir une conversation sans trop d’essoufflement, le souffle viendra.

 

5. COURIR C’EST TROP DUR ET JE SUIS NUL(LE) EN SPORT

Courir, ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air : ce n’est pas seulement mettre un pied devant l’autre et accélérer. Respiration, point de côté, courbatures, alimentation, entraînement : des termes et idées parfois compliqués. Par où commencer pour progresser ? Non, vous n’êtes pas nul(le), vous avez plutôt une capacité de progression énorme ! Nos conseils sont là pour vous accompagner dans vos débuts et plus encore, tout comme l’application de coaching gratuite Decathlon coach avec des plans d’entraînement adaptés à tous les niveaux. Il n’y a qu’à suivre le guide !

6. IL PLEUT, IL Y A TROP DE VENT, IL FAIT TROP CHAUD, TROP FROID…

Ah la météo, elle a bon dos… Pourtant, avec un équipement adapté, plus rien ne peut vous empêcher de courir : coupe-vent, sous-couche, gants, bonnet, textile respirant… Chaque journée et ses conditions météo a sa solution technique !

 

7. J’AI L’AIR RIDICULE EN COURANT

Avec un look et une tenue adéquats, là encore ce n’est plus une excuse pour ne pas courir. Il ne vous restera qu’à travailler votre posture de course, à commencer par vous tenir droit pour bien laisser l’air entrer dans vos poumons. Et n’oubliez pas le sourire, il donne bonne mine (même si le jogging est dur aujourd’hui…) !

 

8. JE SUIS DÉJÀ FATIGUÉ(E)

Courir pour mieux dormir

Vous parlez peut-être d’une fatigue mentale, celle que l’on traîne après une journée de travail. Croyez-nous, courir c’est s’aérer l’esprit et après une journée devant l’ordinateur ou au téléphone, ça fait le plus grand bien ! Oui, vous allez vous fatiguer physiquement mais votre sommeil n’en sera que meilleur (merci les endorphines).

 

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS SUR LA COURSE À PIED
Conseils
comment courir plus longtemps
Si courir 30 minutes ou 1h vous semble pour l’instant impensable, la bonne nouvelle, c’est que ce n'est généralement qu'une question de volonté et de progressivité.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE