TRAIL : COMMENT COURIR AVEC DES BÂTONS ?

Il n’est pas rare de croiser un traileur accroché à sa paire de bâtons, en particulier sur les ultra-trails. Si les bâtons semblent être aux traileurs ce que les jumelles sont aux chasseurs, sont-ils vraiment indispensables ? Comment les utiliser à bon escient ? Et quel modèle choisir ? Suivez notre guide !

POURQUOI UTILISER DES BÂTONS DE TRAIL ?

Pour un traileur, les bâtons trouvent tout leur intérêt dans des courses longues en km, et tout particulièrement lorsqu’elles comportent du dénivelé négatif et positif. Ils peuvent même s’avérer incontournables pour les ultra-trails.

Leurs atouts ? Ils permettent aux coureurs de s’économiser pendant leur épreuve en faisant office de 3ème jambe, ils apportent un meilleur équilibre et stabilité lors des passages techniques et sécurisent le traileur. Ils servent aussi de stabilisateurs et  d’amortisseurs en descente pour se freiner. En bref, ils ne font pas forcément gagner en rapidité mais offrent une économie plus que bienvenue aux jambes pendant les longues distances.

Pensez tout de même à vérifier le règlement de votre course avant d’emmener vos bâtons : ils sont parfois interdits, comme à La Réunion, pour éviter les accidents ou préserver les espaces protégés.

 

QUELLE TECHNIQUE POUR COURIR AVEC DES BÂTONS DE TRAIL ?

D’abord, utiliser des bâtons pour courir est un exercice assez technique qui nécessite un peu d’entraînement : ils peuvent être gênants s’ils sont mal positionnés et entraîner une chute s’ils se coincent… Mieux vaut anticiper et appréhender la technique avant une course !

Ensuite, il y a 2 manières d’utiliser des bâtons de trail, que ce soit en descente ou en montée : en simultané ou en alternance. L’utilisation de l’une ou l’autre dépend de l’inclinaison de la pente et de la place disponible pour poser vos bâtons :

-       En simultané : plutôt utile en cas de fort dénivelé pour délester les cuisses en hissant le corps à la force des bras ou en descente pour le retenir et soulager les jambes. Vous pouvez faire plusieurs foulées entre chaque planter de bâtons. Pensez à pencher votre corps en avant et à bien enfoncer les bâtons dans le sol.

-       En alternance : plus appropriée lorsqu’il y a moins de place disponible et en pente plus douce, cette technique nécessite moins de puissance et consiste à alterner jambe droite et jambe gauche, bras opposé qui plante le bâton devant et autre bras en arrière et en l’air. Dans ce cas, mieux vaut ne pas trop enfoncer le bâton pour garder une meilleure cadence. Privilégiez de plus petits pas pour cette technique de course plus naturelle

 

COMMENT CHOISIR SES BÂTONS DE TRAIL ?

Si vous voulez investir dans des bâtons, ayez à l’esprit les principaux critères de choix : la compacité, la légèreté et le confort de la poignée. La priorité des traileurs est le rangement et le déploiement rapide de leurs bâtons pour pouvoir les utiliser ou les oublier pendant leur course, selon l’évolution du parcours. Les bâtons les plus compacts mesurent moins de 40 cm une fois pliés !

N’hésitez pas à les prendre en mains pour les tester, le confort est primordial pour éviter d’avoir des ampoules aux mains pendant une course. Il existe des bâtons avec sangles ou, moins fréquents, avec gantelets qui offrent un meilleur confort et plus d’ergonomie mais limitent la liberté de mouvement.

Dernière astuce : pensez à bien les laisser sécher pour éviter la corrosion liée à l’humidité.

Vous avez désormais toutes les clés en mains pour courir avec des bâtons. Apprenez à maîtriser la technique et choisissez le modèle qui vous permettra de finir vos épreuves sans gêne. Et restez vigilant : ne plantez pas vos bâtons dans les tibias de vos voisins de course !

NOS CONSEILS TRAIL

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE