Quelles sont les règles de bonne conduite à respecter en course à pied ?

(4)
Soyez le premier à commenter

La pratique du running peut et doit s’articuler autour de certaines règles. A l’entraînement autant qu’en compétition, le respect de l’étiquette du coureur permet à toutes et tous d’évoluer en toute sécurité et dans une parfaite sérénité.

 

A l’entraînement

- En ville

Le fait de courir ne vous donne pas tous les droits. Concrètement, il ne vous en donne aucun ! Le respect du code du piéton est une obligation. Traverser les axes automobiles en dehors des espaces protégés, se comporter de manière dangereuse sur les trottoirs sont des comportements à risque qui donnent une mauvaise image de notre sport. En ville, le coureur doit être attentif aux règles du vivre ensemble. Il a certes le droit d’évoluer librement au sein de l’espace public mais sans en altérer l’harmonie.

Attention : On ne fait pas pipi n’importe où. Particulièrement au cœur d’une agglomération.

 

- A la campagne

Vous aimez courir en pleine nature et vous avez raison ! Mais ce n’est pas une raison pour prendre vos aises. Sachez donc respecter l’environnement dans lequel vous évoluez. Avec cet impératif qui ne supporte aucune exception : un coureur ne doit jamais être pollueur. Sachez donc conserver sur vous les gels d’effort que vous consommez ou les mouchoirs en papier que vous utilisez.

Attention : Il est poli de saluer les personnes aperçues lors de la traversée des villages et évidemment les coureurs croisés…

 

- Sur une piste d’athlétisme

D’abord, votre tenue. Les équipements sportifs municipaux sont souvent fréquentés par les groupes scolaires. Hors de question en conséquence de se dévêtir (même lorsqu’il fait chaud) et de courir torse nu. Ensuite, votre attitude générale. Faites-vous discret en évitant par exemple toute manifestation sonore qui pourrait déconcentrer ou effrayer les autres coureurs. Veillez enfin à vous montrer généreux et reconnaissant envers les athlètes qui partagent votre effort : en assurant le train lorsque cela est nécessaire, en remerciant et félicitant les membres du groupe au terme de la séance.

Attention : Les coureurs les plus rapides sont prioritaires à la corde (le couloir n°1). Veiller donc à vous écarter – en indiquant préalablement votre changement de trajectoire d’un geste de la main – lorsqu’un coureur ou qu’un groupe de coureurs s’apprête à vous doubler.

 

En compétition

- Avant le départ

Un sas vous a peut-être été attribué. Pénétrez dans celui-ci une vingtaine de minutes avant le départ sans chercher à vous faufiler dans un espace où des coureurs d’un niveau supérieur au vôtre sont regroupés. Ayez une attitude conviviale envers les autres concurrents et surtout, SURTOUT, respectez les bénévoles. Sans eux, aucune compétition n’est possible !

Attention : Ne jetez pas n’importe où les vêtements dont vous souhaitez vous débarrasser. Idem en ce qui concerne la bouteille d’eau que vous avez peut-être conservée avec vous jusqu’aux minutes précédant la mise en action : vérifiez qu’elle est vide et ne constitue pas un obstacle pour les coureurs qui évoluent derrière vous.

 

- Pendant la course

Etre attentif à la qualité de votre effort est certes une priorité. Mais cela ne doit pas vous dissuader de conserver un œil attentif sur les autres coureurs. Si l’un d’entre eux est victime d’une chute ou d’un malaise, vérifiez qu’il n’a pas besoin d’assistance. Sachez plus généralement encourager les autres et conserver une attitude solidaire. On ne se grandit jamais en préférant le chrono à l’esprit d’équipe.

Attention : Les ravitaillements sont parfois des zones à risque. Indiquez vos changements de trajectoire pour ne pas être à l’origine d’une bousculade. Jetez bouteilles, gobelets et tubes de gels d’efforts dans les poubelles installées par les organisateurs. Respectez l’espace public !

 

- A l’arrivée

Appréciez la beauté du moment (vous êtes « finisher ») mais ne vous arrogez aucun droit. Les consignes des organisateurs – généralement relayées par de simples bénévoles – doivent être respectées. Attention : Félicitez les autres concurrents – surtout lorsqu’ils vous ont donné un coup de main – et plus encore les meneurs d’allure.

 

L’étiquette running se nourrit de détails. A chacune et chacun, en fonction de sa sensibilité et de sa nature, d’adopter les comportements qui font sens. Avec cette constante : ne jamais heurter ni choquer les personnes qui ne courent pas.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE