QUAND CHANGER SES CHAUSSURES DE TRAIL ?

QUAND CHANGER SES CHAUSSURES DE TRAIL ?

Pour conserver un bon amorti et une bonne accroche en Trail, il arrive souvent de se demander quand renouveler ses chaussures. Dans cet article on vous explique comment vérifier l'état de vos chaussures de Trail running pour savoir quand les changer. On vous partage aussi quelques conseils pour allonger leur durée de vie.

1. ANTICIPER VOTRE SAISON

Comme le dit le dicton, "qui veut aller loin ménage sa monture" , et bien il en va de même pour une paire de chaussures.

Essayer d'anticiper vos prochaines échéances, vos futures courses et l'entraînement requis pour y parvenir afin d'estimer le ratio de kilomètres que vous allez engranger. Garder en tête de ne pas chausser de nouvelles chaussures pour le jour de la course mais de pouvoir les avoir "cassées" lors de vos entraînements. De même, pour conserver toutes leurs propriétés techniques, les chaussures du jour de la course ne doivent pas avoir atteint un nombre trop important de kilomètres non plus. 

2. AIDEZ-VOUS D'UNE MONTRE OU D'UNE APPLICATION

Si vous avez une application ou une montre qui cumule vos kilomètres, vous pouvez peut-être déjà estimer où en sont vos chaussures dans leur durée de vie.

Nous recommandons de vérifier l'état général de vos chaussures avant 800 kilomètres car, même si elles sont conçues pour tenir jusqu’à 1000 kilomètres (chez Kalenji), le revêtement du sol, votre foulée, votre poids, la sur sollicitation, voire même la température, peuvent user prématurément vos supports de course. D’autant plus qu’en trail, ces distances peuvent vite être atteintes pour les passionné.ée.s et les trailer.euse.s ultra.

Bon à savoir: la durée de vie kilométrique entre les différents modèles et marques peut varier, il faudra donc accorder un soin tout particulier à inspecter vos chaussures régulièrement. 

3. VÉRIFIEZ L'ÉTAT DE VOS CHAUSSURES  

Cela peut paraître du détail, mais il est important que vos chaussures soient bien nettoyées pour effectuer une vérification correcte.

Crampons : ceux-ci pourraient être limés par les portions bitumées que vous aurez foulées, vous procurant moins d’accroche qu’au début. Fiez-vous à vos sensations pour juger le niveau d'accroche de vos chaussures et n'attendez surtout pas que les crampons soient entièrement limés avant de vous poser la question.

- Usure générale : soyez attentif à l’usure du mesh (tissu respirant de la chaussure), vérifiez que rien ne se découse, ne se décolle et observer l'état du talon. 

- Eléments de fixation : jeter un oeil aux oeillets des lacets pour vérifier que ces derniers ne se soient pas trop détendus et risqueraient de céder prochainement.

Amorti : le tassement représenté par les plis de la semelle intermédiaire ne sont pas forcément en lien direct avec le manque d'amorti, pour éviter la blessure, fiez-vous à vos sensations en priorité. Il peut être intéressant de chausser un modèle neuf en magasin et de faire quelques foulées pour comparer.

Si ces vérifications vous alertent sur l’état d’usure de vos chaussures, alors ne prenez pas de risque et changez votre monture.

4. RALLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOS CHAUSSURES

On vous partage quelques astuces pour allier confort et durée de vie optimale de vos chaussures.

Essayez de limiter au maximum vos passages sur bitume (pour éviter l'abrasion des crampons), courez autant que possible sur l'herbe des bords de route.

Nettoyer vos chaussures à la main à l’aide d’une brosse douce et d'eau savonneuse quand nécessaire, et systématiquement après contact avec de l'eau de mer.

Ne les passez pas à la machine ni au sèche linge (cela nuirait à leurs propriétés techniques) et évitez de les faire sécher près d’une source de chaleur (radiateur, cheminée, sèche-cheveux..). Prévoyez environ 12 heures pour qu’elles sèchent correctement.

Pour que votre paire de chaussures de trail sèche plus facilement après une sortie, élargissez les lacets, ouvrez la languette, sortez vos semelles de propreté (semelle amovible à l’intérieur) et mettez-y du papier journal ou encore des sachets de thé qui, en plus d’absorber l’humidité, parfumeront agréablement vos chaussures.

Rangez vos lacets dans la poche de la languette pour éviter qu'ils ne s'accrochent à la végétation pendant que vous courez (cela vous évitera également qu'ils se défassent et le risque de blessure).

Portez vos chaussures essentiellement pour courir, vous pourrez toujours mettre votre ancienne paire pour aller chercher le pain si vous voulez.

Nous vous recommandons, si vous êtes trailer.euses régulier.e.s ou intensif.ve.s, d’avoir plusieurs paires de chaussures pour alterner sur vos entraînements, en fonction du type de terrain, voire même parfois lors d’une même compétition (en trail ultra).

Maintenant que vous êtes au point sur l’usure de vos fidèles acolytes, Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter encore de beaux kilomètres à parcourir ensemble sur les sentiers de France et de Navarre !
Conseils
Top 10 des mauvaises habitudes des traileurs
10 ans de pratique et vous êtes toujours ce jeune premier ? Vous réitérez vos erreurs de débutant à l'infini ? Ceci va vous intéresser, juste pour vous rassurer. Ou pas !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE