pour une rentrée en pleine forme

Pour une rentrée running en pleine forme !

(44) 16
Déposer un commentaire

Faire du sport de manière régulière est l’une des résolutions les plus souvent prises à la fin des vacances. Pas toujours facile cependant de tenir la distance et de conjuguer pratique sportive et vie familiale et professionnelle. Quelques clés permettent toutefois d’augmenter les chances de gagner le pari d’une rentrée en pleine forme…

 

Objectif régularité !

Vous ne deviendrez pas un vrai “runner” en l’espace de quelques jours ou de quelques semaines. La course à pied est d’abord le sport de la patience. Il est nécessaire de construire des bases solides avant de pouvoir envisager une participation à une épreuve sur route – du 10km au marathon – ou à un trail plus ou moins ambitieux.

La régularité des séances d’entraînement est LE préalable à une progression constante. Inutile, voire dangereux, de chercher à courir 100km par semaine lorsque l’on débute. Judicieux en revanche d’augmenter progressivement le total de séances hebdomadaires. Trois sorties permettront de bonifier rapidement le niveau d’endurance, c’est-à-dire la capacité à maintenir un effort modéré sur des durées de plus en plus longues. N'oubliez pas cependant qu'il vaut mieux courir peu mais bien, en respectant son corps et ses capacités.

 

Veiller à son intégrité physique

Probable que votre motivation sera testée lors des prochains mois – et plus globalement lors de votre “carrière” de coureur amateur. Un impératif à garder en tête : le respect de votre intégrité physique. Pour cela, vérifiez avec votre médecin que vous n'avez aucune contre-indication pour la course à pied. Ne jamais insister si une douleur suspecte (autre que de possibles courbatures) se manifeste. En cas de blessure, prendre rapidement rendez-vous avec un kiné ou un médecin spécialisé dans la traumatologie sportive afin de valider un diagnostic et débuter un traitement.

 

Humilité et confiance en soi : les clés du succés

Faire preuve d’humilité et de confiance en soi constitue la meilleure parade aux possibles coups de fatigue ou à l’incapacité à suivre des coureurs plus forts que soi. Pas de triche possible dans le running. Lorsque ça grimpe, ça grimpe pour tout le monde ; lorsqu’il fait froid, il fait froid pour tout le monde. Rester humble en toutes circonstances participe de l’étiquette d’un sport où la notion de compétition reste très relative. Mais il convient de ne jamais baisser la tête et de conserver une totale confiance en soi. Même et surtout lors des périodes de doute et de remise en question ! Soyez fier de vos petites réussites, réussir à courir 20 ou 30 minutes sans s'arrêter par exemple, et à chacun son niveau et sa façon de pratiquer.

 

Pourquoi ne pas rejoindre une association ou club ?

Sport individuel, le running se décline de plus en plus massivement entre amis. Les structures associatives et les clubs agréés par la fédération française d’Athlétisme (FFA) – donnant droit à l’obtention d’une licence – permettent d’encadrer l’entraînement et de lui donner une certaine cohérence en termes de progressivité dans l’intensité des efforts fournis.

Parmi les avantages à courir en groupe :  

- Faire la chasse aux mauvaises excuses. Tentant lorsque que le thermomètre plonge ou que le niveau de fatigue grimpe de tourner le dos à l’entraînement prévu. Le rendez-vous donné aux amis n’est pas escamotable (un coureur ne pose jamais de lapin !) et la séance du club doit être respectée (sauf empêchement majeur).
- Créer une saine émulation. Qu’il s’agisse de simples footings ou d’entraînements plus exigeants de type fractionné, la compagnie d’autres coureurs développe l’esprit de compétition ou, pour le moins, la capacité à décliner un effort de qualité.
- Se faire des amis. Impossible de courir des centaines voire des milliers de kilomètres avec d’autres coureurs sans nouer avec ceux-ci des liens amicaux forts. Que l’on soit timide ou de nature bavarde, le running finit par gommer les différences et créer une véritable osmose entre ses pratiquants.
 

Bonne rentrée !

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

Tres bons conseils merci, reste juste à baisser les prix kalenji pour se réequiper.


Tres bien de parler d'humilité !


bonjour

je pratique la course à pied depuis 3 ans et mon objectif 2018 c'est un marathon

je fais parti d'un club mais je m'interroge sur l'alimentation a adopté pour la préparation d'un marathon avant pendant et après si vous pouvez m'éclairer

je vous en remercie


Bonjour Patricia,


Merci de votre intérêt pour nos conseils. Je vous invite à consulter le site d'Aptonia, notre marque de nutrition, qui saura répondre à vos questions sur l'alimentation : https://www.aptonia.fr/conseils/conseil-nutrition-avant-leffort-a_4816.


Bon courage pour le marathon !


Emilie, Kalenji team


Je pratique la marche athlétique depuis 6 ans et suis la seule dans mon club à le faire ; l'entraineur ne s'occupe pas de moi, préférant coacher les "vrais" coureurs de tous niveaux ; je n'ai jamais un encouragement ni un signe d'intéressement à mes progrès ou mes difficultés ; j'essaie de faire les fractionnés comme les coureurs et de les suivre pendant l'échauffement mais nous n'allons pas à la même vitesse ; difficile de garder la motivation dans ces conditions, alors j'ai craqué, je ne vais plus sur le stade et préfère faire du foncier sur la route accompagnée de mon chien et de ma musique. Mis courir (plutôt marcher) seule ce n'est pas toujours amusant.Je suis ouverte à tous les conseils pour retrouver cette motivation et essayer de faire admettre cette discipline dans mon club ; peut-être que la victoire de Yohan Diniz à Londres leur ouvrira les yeux ? J'aimerais savoir de plus comment les coureurs, les "vrais" considèrent les marcheurs ?


Bonjour Pascale,

Merci de votre intérêt pour nos conseils.

Je comprends votre frustration que la marche ne soit pas toujours considérée comme un "vrai" sport, à tort ! Ne perdez pas espoir, c'est un sport en plein développement et la reconnaissance de cette activité est de plus en plus forte. Je vous invite à consulter le site de Newfeel, notre marque de marche, où vous trouverez de bons conseils pour pratiquer votre sport : https://www.newfeel.fr/conseils/tous-les-conseils-al_2047.

Je pense que les coureurs s'accordent à dire que la marche est un sport complètement différent qui ne nécessite pas le même travail, c'est un peu ce qu'est le badminton par rapport au tennis.

Sportivement,

Emilie, Kalenji team


svp je veux un programme hebdomadaire pour préparer le marathon de 10 km


Bonjour Chaker,


Vous trouverez ce que vous cherchez dans la rubrique dédiée du site : https://www.kalenji.fr/coaching?f[0]=field_term_distance%3A4781

Si vous débutez, je vous conseille un plan sans séances intensives.


Sportivement,


Samuel, Equipe Kalenji


Sympathiques vos conseils, ils donnent envie de continuer et de se surpasser.

Merci encore.


Bonjour,


Sur IDF, il y a des parcours sportifs organisés dans certains parcs par la région ou le département.

Un professeur, vient pendant 1 ou 2 heures avec un programme préétabli.

C'est ouvert à tous, gratuit mais il faut fournir un certificat médical.

En ce qui me concerne, j'habite Bagneux et cours au Parc de Sceaux le dimanche ou samedi matin de 10 à 12 h (hors vacances scolaires)

Au programme : endurance, fractionné, abdo, dorso, étirement. etc..

J'ai 49 ans et suis maman de 5 enfants que j'ai élevé seul pendant plus de 10 ans.


Pages
HAUT DE PAGE