LES BIENFAITS DE LA COURSE À PIED, MÊME EN HIVER

“La course à pied, c’est avant tout du bien-être, du plaisir pour rester en forme et en bonne santé. Je cours parce que le jogging m’offre une multitude de bienfaits. Partir courir, c’est m’aérer l’esprit et, comme vous sûrement, j’en ai bien besoin avec le manque de lumière et de vitamine D.” nous livre Cécile, leader sport Course à pied dans le magasin DECATHLON d’Englos.

Si l’on devait écrire un livre sur le jogging, il s’intitulerait “La course à pied et ses mille bienfaits”. Equilibre mental, meilleure santé cardiaque, diminution du stress... ces bénéfices sont éprouvés par tous les coureurs réguliers.

Mais quid de l’impact du froid ou de la fraîcheur de la saison ? Peut-on aussi profiter des avantages connus lorsque les températures sont basses ? Ou éprouve-t-on d’autres bienfaits ? Lisez nos questions-réponses.

COURIR QUAND IL FAIT FROID EST-IL MAUVAIS ?

Définitivement, non ! Aucune étude ne met en lumière le fait que le froid, on ne parle pas d’un froid polaire bien sûr, soit mauvais pour l’activité physique. Pourtant, me direz-vous, respirer l’air froid fait parfois mal aux poumons. Rien de grave ici, c’est juste une question d’habitude et de tolérance à la fraîcheur, propre à chacun.

Le secret est simplement de se couvrir comme il faut pour pallier les conditions extérieures. L’essentiel ? Des vêtements à la fois couvrants et respirants pour que la transpiration soit évacuée et que le corps reste au sec. Car votre pire ennemi quand il fait froid, c’est bien l’humidité qui refroidit le corps. Voilà pourquoi vous devez retirer vos vêtements tout de suite en rentrant après l’effort, y compris les sous-vêtements.

Autre astuce : inutile de mettre des vêtements trop épais, mieux vaut superposer les couches. Enfin, pensez à bien vous couvrir les extrémités, mains et oreilles incluses.

ON BRÛLE PLUS DE CALORIES QUAND IL FAIT FROID

Oui et non. Il est vrai que le corps dépense, entre autres, de l’énergie à réchauffer l’air inhalé pour qu’il puisse être absorbé par les poumons. Et l’énergie, c’est bien des calories dépensées, ces mêmes calories que la course à pied permet de brûler, dans l’optique de contrôler votre poids. Par contre, moyennant tenue adaptée et intensité d’entraînement habituelle, la dépense calorique ne sera pas supérieure. Si vous êtes habitué à courir dans le froid, avec des vêtements adéquats, vous ne brûlerez pas moins de calories qu’au printemps... 

 

LA COURSE À PIED AIDE À GUÉRIR LES PETITS MAUX

La course à pied guérit les maux ?

Vous l’avez sûrement déjà constaté, courir procure une sensation de bien-être, y compris lorsque vous êtes enrhumé. Il s’agit là, sans aucun doute, de l’effet positif des endorphines après l’effort. Pourtant, votre corps ne guérit pas mieux. Au contraire, si vous êtes affaibli, l’activité physique consommera votre énergie, énergie qui ne sera pas utilisée par votre organisme pour favoriser la guérison. Prendre l’air fait du bien mais n’accélère pas la rémission. En revanche, globalement, l’activité physique régulière améliore le système immunitaire et donc rend plus résistant. Exit les rhumes !

 

EN HIVER, PAS BESOIN DE S'HYDRATER

Faux ! Ce n’est pas parce que vous n’avez pas soif et que vous avez l’impression de ne pas transpirer ou de ne pas avoir chaud que le corps ne se déshydrate pas. Vous avez peut-être la sensation de transpirer moins l’hiver en raison du froid mais votre corps a toujours besoin d’eau. Soyez vigilant !

 

COURIR POUR RÉDUIRE LA MOROSITÉ

Cette fois, absolument ! C’est physiologique : prendre l’air fait du bien, essentiellement car nous profitons de la lumière du jour. Les rayons du soleil sont un plus qui vous offrent la vitamine D dont votre corps a besoin. Avant le printemps, nous sommes généralement plus maussades, la grisaille hivernale n’aidant pas. Partir courir, et donc s’aérer, c’est un bon moyen de s’oxygéner le corps et l’esprit !

 

Il n’existe aucune contre-indication à la pratique de la course à pied quand il fait froid. Pensez simplement à prendre plus de temps pour vous échauffer et à vous équiper convenablement. Et profitez des bienfaits de la course !

Hélène PETOT

Cet article a été co-écrit par Hélène Petot, Ingénieure recherche et développement DECATHLON SportsLAB, Docteur en physiologie de l’exercice pour la performance et la santé

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS SUR LES BIENFAITS DE LA COURSE À PIED

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE