LA PRÉPARATION MENTALE DE THIERRY BREUIL POUR UNE COURSE

Le cerveau joue un rôle considérable dans l’atteinte d’un objectif sportif : c’est votre mental qui vous pousse bien souvent à dépasser vos limites. Thierry Breuil, traileur émérite, nous dévoile ses secrets pour défier ses capacités physiques et exploser ses chronos.

PRÉPARER MA COURSE

D’abord, je prépare toutes mes courses minutieusement : anticipation des ravitaillements, distance entre eux, contenu de mon sac, nutrition pendant ma course… Rien n’est laissé au hasard pour mettre toutes les chances de mon côté et me concentrer sur ma course sereinement. Avec le profil de la course bien en tête, je cours mes derniers entraînements en me remémorant tout ce que j’ai pu glaner comme informations et mes préparatifs : météo du jour J, heure de départ, ce que je vais manger au petit déjeuner... Toutes les informations périphériques à la course, en somme.

 

PENSER POSITIF

Arrive le jour de l’épreuve attendue. Pendant la course, mentalement, il faut se persuader que l'on est bien et que tout se passe bien. Je m’encourage intérieurement, en cherchant à me relâcher et en essayant de trouver toute sensation qui puisse être positive (musculaire par exemple). Je me concentre aussi sur des pensées heureuses : ce que peut m’apporter une performance, les personnes qui me sont proches…

 

RELATIVISER

Quand la course devient difficile, je me persuade dans un premier temps que je peux encore en demander plus à mon corps en souffrance. Que c'est la tête qui va m'amener plus loin, que ce n'est rien d'avoir mal quelques minutes ou kilomètres à l'échelle d'une vie. Tout est question pour moi de relativisme : qu’est-ce que la douleur à l’instant T comparée au plaisir de gagner une course ou simplement atteindre son objectif ? La douleur s’oublie plus vite avec une réussite à la clé !

 

PENSER AUX PROCHES

Certains courent pour eux, d'autres, comme moi, courent pour les autres. Je veux dire par là que c'est par le plaisir que je sais que je vais donner aux autres en gagnant une course que je serai heureux en retour. 

Je m'imagine la joie de mes proches, de mes filles et cela m'aide à puiser au fond de moi pour ne rien lâcher et continuer à avancer, sans rien concéder

 

TROUVER MA MOTIVATION

Bien sûr, chaque coureur est différent. Il est important de bien se connaître et de savoir quelles sont les images, les idées, les motivations sur lesquelles chacun devra focaliser son attention pour aller les chercher comme une bouée de sauvetage qui les aidera à avancer plus loin. Elles doivent occulter tout le reste pour ne faire garder en mémoire que le meilleur de la course !

 

NOS CONSEILS POUR PRÉPARER VOS COURSES
Conseils
bien préparer un trail

le trail impose une préparation particulière. Certains fondamentaux doivent cependant être respectés

(15) 1

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE