ENTRAÎNEMENT CROISÉ : MIXER NATATION ET COURSE À PIED

Soyons honnêtes, quand on pense natation, la perspective d’un plongeon dans une eau trop fraîche, d’un bonnet trop serré et des traces de lunettes autour des yeux 3h après n’est pas franchement réjouissante. D’autant plus que bon nombre de coureurs ne pratiquent ce sport que par dépit, en cas de blessure ou de récupération. Et pourtant, nager c’est se permettre de mieux courir et apporter à votre entraînement de running un complément diablement efficace. Explications.

POURQUOI ALLIER NATATION ET COURSE À PIED ?

1. Nager pour une récupération active

Vous le savez, la natation est un sport porté, donc non-violent pour les articulations. On ne le répétera jamais assez mais il s’agit là de l’un de vos meilleurs alliés pour récupérer après un effort intense ou garder le rythme en cas de pause running forcée. La natation permet de relâcher les muscles et les faire travailler en douceur, bénéfique même si vous avez des courbatures. D’ailleurs, vous avez sûrement déjà ressenti après une séance dans le bassin cette sensation de détente musculaire, quasiment exclusive à ce sport….

L’usage du pull buoy pour relâcher les muscles des jambes peut être pertinent.

 

2. Nager pour mieux respirer

La natation permet de changer les habitudes respiratoires, de s'entraîner à l'effort en hypoxie (avec une diminution de la quantité d’oxygène apportée aux organes). L’objectif ? Gagner en endurance à l'air libre et réduire l’essoufflement en courant.

 

3. Nager pour être plus performant en course à pied

Globalement, la natation est ultra efficace pour augmenter votre puissance musculaire grâce à la résistance qu’offre l’eau, même si le travail des muscles est complètement différent de celui de la course à pied. C’est aussi un sport cardio qui muscle le coeur et augmente ses capacités, fort utile en running !

 

4. Nager pour un gainage efficace

Nager a l’avantage de muscler tout le corps, et pas seulement les muscles inférieurs, comme en course à pied. Un bon moyen de rétablir l’équilibre de votre silhouette avec une musculature harmonieuse.

Plus important encore, la natation influe fortement sur le gainage de la ceinture abdominale et la musculation du dos. On le sait, ces zones sont très sollicitées en course à pied et si elles sont peu musclées, vous risquez de vous affaisser et de les fragiliser, d’où les maux de dos fréquents dans ce sport.

Le crawl ou dos crawlé est particulièrement utile pour muscler la ceinture abdominale puisque les muscles profonds luttent constamment pour maintenir le bassin en place et nager droit.

 

5. Nager pour rompre la monotonie de la course à pied

Dernier atout et pas des moindres : casser la routine de l’entraînement ! Nager, c’est changer d’environnement d'effort avec une grande diversité d'exercices (quatre nages/matériels d'entraînement) pour axer son effort sur des parties qui serviront aux coureurs. On peut aussi reproduire le même type de séances qu’en course avec un plan d'entraînement bien organisé, du fractionné, du travail de fond… Autant de variété qu’en running !

En plus de tous ses avantages physiques, la natation vous offre la possibilité à vous coureurs, de vous fixer de nouveaux objectifs. Et si vous osiez le Swinrun pour mixer les deux sports ?

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS POUR PROGRESSER EN RUNNING

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE