Courir solidaire : quand la course à pied devient un sport collectif

(1) 2
Déposer un commentaire

 

Toujours à la traîne par rapport aux Britanniques dans leur rapport au running caritatif, les coureurs français progressent cependant dans la déclinaison d’une pratique sportive plus solidaire.

 

Génération running au grand cœur

Qui a dit que le running était un sport individualiste ? Chaque jour – généralement sans tapage –, les coureurs à pied se démènent sans compter pour donner une autre perspective à leur pratique sportive. Seuls ou en petits groupes, ils dessinent leur propre conception de la solidarité et participent ainsi à créer un formidable mouvement planétaire qui installe le running dans une sphère de générosité et de partage. Copains d’université ou collègues de bureaux, membres d’une même fratrie ou d’une association : toujours le même désir et la même ambition. Avec en toile de fond le souci de l’autre beaucoup plus que du chrono.

 

Sur les traces du Marathon de Londres

Plus de 30 ans déjà que le 42,195km londonien réserve l’immense majorité de ses dossards aux coureurs ayant levé plusieurs centaines de livres à une œuvre caritative du Royaume-Uni. En 2012, 74% des participants du Marathon de Londres couraient pour une “charity”. Au total et depuis 1981, l’épreuve londonienne a généré plus de 750 millions d’euros de dons. Et se prévaut du titre, inscription dans le “Guinness Book” des records à l’appui, de « plus grand événement caritatif annuel mondial ». Paris, en comparaison, fait pour l’heure pâle figure. Les organisateurs encouragent cependant les coureurs souhaitant participer au marathon mais aussi au semi-marathon de la capitale d’associer leur effort  à une cause et à lever des fonds pour l’une des associations sélectionnées. Plusieurs centaines d’entre eux (chiffre en hausse constante) adhèrent chaque année à ce message.

 

D’abord une prise de conscience individuelle

Ils sont de plus en plus repérables au cœur des pelotons ! Portant un visage sur le dos ou un prénom sur la poitrine de leurs T-shirt, les coureurs solidaires s’investissent le temps d’une course – mais souvent aussi en amont de celle-ci – au profit d’une association ou même simplement pour soutenir une initiative individuelle ou familiale.

Combien sont-ils chaque année sur les épreuves organisées dans l’Hexagone ? Des dizaines de milliers au bas mot. Impossible de recenser toutes les causes running caritatives et solidaires. A chacune et chacun, en fonction de sa sensibilité, de choisir celle qui fait sens et donne envie de vivre une aventure sportive vraiment différente. Une visite sur la Toile permet dans tous les cas de se faire une idée précise des initiatives existantes dans chaque zone géographique.

 

L’exemple Enfants sans Cancer

Créée il y a quatre ans par Patricia et Olivier Blanc – après la disparition de leur fille Margo –, l’association Imagine for Margo organise depuis trois ans une course baptisée Enfants sans Cancer. L’édition 2014 de cet événement caritatif a prouvé de manière spectaculaire que les Français pouvaient associer leur pratique du running à une cause.

Le 28 septembre dernier, plus de 1 600 coureurs – ayant chacun levé au minimum 200€ – ont pris le départ pour courir ou marcher 5km à 10km dans le parc de Saint-Cloud. Patricia et Olivier Blanc ont annoncé ce jour-là que leur épreuve avait généré plus de 650 000 milliers d’euros de dons. Une somme intégralement reversée à la recherche de nouveaux médicaments pour les enfants et à la réalisation d’essais cliniques dans sept pays européens et dix centres français. Patiemment, mais avec beaucoup d’énergie, un couple de parents – rejoints par des dizaines de bénévoles convaincus – a ainsi réussi (en l’espace de quelques années seulement) à créer l’événement running le plus généreux de l’Hexagone. Et la formule s’exporte puisque Imagine for Margo organise désormais des rassemblement caritatifs aux Etats-Unis !

 

Les Joëlettes, moyens de transport pour les personnes à mobilité réduite, mobilisent souvent des dizaines de coureurs lors des marathons organisés en France. L’association Courir-Avec est particulièrement dynamique en Bretagne mais d’autres structures encouragent les bénévoles à rejoindre leurs rangs un peu partout en France.

 

Merci à Equipe Défi Joëlette pour les photos

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

L'association Everest en Sable était aussi sur le Marathon de Nice-Cannes pour amener 3 joelettes et faire partager ce moment à 6 enfants venant de régions différentes de la France. Ce fut une totale réussite, faut voir les visages des enfants à l'arrivée rayonnant de joie. Que du plaisir nous coureurs de partager ces moments avec les enfants. ( voir page Facebook ou le site internet )


Géniale expérience vecue dimanche au marathon NiceCannes avec André, pilote de la Joelette des Dunes d'Espoir, propulsée par les amis de CourirLeMonde ! Sous la flotte, sous le vebt, mais on avait tous chaud au coeur ! Vive la solidarité en courant :-)


HAUT DE PAGE