s'équiper en trail

Comment s'équiper en trail ?

(5) 2
Déposer un commentaire

Il est vrai que lorsque l’on croise un traileur, il est bien souvent assez chargé ! Contrairement à la course sur route, le trail demande d’emmener avec soi un minimum de matériel pour faire face aux différentes difficultés rencontrées tout au long du parcours. Alors que faut-il prendre avec soi et pourquoi ?

 

Des chaussures de trail adaptées

L’équipement le plus important est bien évidemment la paire de chaussures de trail et son choix est primordial. Il y aura, tout au long de la course, assez de difficultés à surmonter pour ne pas en ajouter une supplémentaire liée à une douleur aux pieds !

Dans le choix d’une chaussure de trail, les critères classiques d’une chaussure de running tels que l’amorti, le dynamisme, le confort et le poids sont évidemment à prendre en compte. Mais pas seulement : l’accroche, la stabilité et la protection sont essentielles. La semelle des chaussures de trail, grâce à ses crampons, permet d’accrocher les terrains gras et glissants. Plus les crampons sont nombreux et prononcés, plus la chaussure a de l’accroche.

La stabilité et la protection de la chaussure permettront, eux, de se sentir en sécurité lors des descentes techniques et de limiter les entorses ou encore les chocs contre les pierres.

Selon votre niveau et/ou vos objectifs, il faudra privilégier certains critères :

- Objectif finisher : mettez l’accent sur le confort.

La Kalenji Kiprun XT6 sera votre meilleure alliée. Une chaussure qui vous offrira le maximum de protection, stabilité et accroche pour terminer votre course dans les meilleures conditions.

- Objectif performance : misez sur la légèreté

La Kalenji Kiprace Trail 3 est une chaussure légère, dynamique et avec une accroche incontestable.

En complément des chaussures, le port de chaussettes techniques (conçues pour limiter les frottements) est vivement recommandé. Pour les longues distances, il existe des chaussettes avec une double paroi, telle que la Kiprun Strap, idéales pour lutter contre les irritations. Cette chaussette assure aussi un maintien supplémentaire au niveau de la cheville qui participe à la prévention d’entorses.

 

Des vêtements résistants et fonctionnels

En participant à un trail, vous vous engagez dans un effort souvent long et au cours duquel vous serez amenés à traverser des passages plus ou moins « hostiles » (forêt, rivière, ronces, cailloux…). Vos vêtements doivent donc être assez résistants pour vous protéger et ne pas s’arracher, tout en offrant un maximum de respirabilité.

Pour emporter avec vous votre ravitaillement, il est judicieux de porter un short, cuissard ou collant pourvu de nombreuses poches, de contenances variées. Avec ce type de vêtement - comme le short baggy trail - il est possible de participer à des trails courts avec barres, gels et flasques d’eau sans s’encombrer d’un sac à dos !

L’utilisation de vêtements de compression (ou maintien musculaire) peut également s’avérer utile et notamment dans les descentes techniques au cours desquelles les muscles sont fortement sollicités. Un cuissard de compression permet ainsi de réduire les vibrations musculaires et retarder la fatigue. En ce qui concerne les manchons au niveau des mollets, en plus des bénéfices liés au maintien des muscles, ils protègent contre les branches et les ronces !

Sur des épreuves plus longues, la météo peut varier (surtout sur les trails de montagne), il est donc préférable d’avoir au minimum avec soi une veste coupe-vent, voire une veste imperméable (pour certaines courses, c’est d’ailleurs un équipement obligatoire). Ces vestes ont la particularité d’être très compactes et légères afin de prendre le moins de place possible dans son sac, certaines vestes pouvant même tenir dans une poche du short ou collant, comme la veste Kalenji coupe-vent trail ! Et pour les conditions météo plus difficiles, la veste imperméable trail vous protégera des fortes pluies !

 

Des accessoires supplémentaires pas si accessoires !

Pour compléter cette panoplie, d’autres équipements sont utiles voire indispensables au bon déroulement de votre sortie :

- Le sac à dos. Sa taille est adaptée selon la distance et la durée de votre course pour pouvoir emporter l’ensemble de votre ravitaillement et l’éventuel matériel obligatoire. Pour les trails de 3h ou moins, un sac de 2 à 5l est suffisant pour y stocker vos besoins en liquide, solide ainsi qu’une veste légère. L’option ceinture d’hydratation est également possible selon vos préférences. Au-delà des 3h, un sac avec un plus grand litrage permet d’emmener un ravitaillement plus conséquent ainsi que l’ensemble du matériel obligatoire (pantalon et veste de pluie, seconde couche, téléphone, couverture de survie, sifflet, trousse de 1er soins…)

- Les bâtons. A privilégier sur les trails longs et présentant un fort dénivelé. Ils permettent de soulager les cuisses et de se tenir plus droit, ce qui favorise une meilleure respiration. Les bâtons télescopiques ou repliables sont ultra pratiques pour les accrocher au sac en fonction des besoins.

- La lampe frontale. Indispensable pour les trails nocturnes ou lors d’un départ de nuit ! En fonction de la course préparée, la puissance de l’éclairage et l’autonomie sont à prendre en compte dans votre choix.

- La montre GPS. Bien qu’elle ne soit pas indispensable, la montre GPS est tout de même un plus non négligeable ! Elle vous aide à mieux gérer votre course en ajustant votre vitesse et permet également de savoir où vous en êtes au niveau distance ou dénivelé. Si vous n’avez pas  de montre GPS, il est possible d’utiliser votre smartphone avec un brassard ou portage à la main.

 

Vous connaissez maintenant les différents équipements qu’il est possible d’emporter selon vos besoins. N’oubliez pas de vous renseigner sur le matériel obligatoire pour votre prochaine course et surtout emportez votre bonne humeur et faites-vous plaisir !

MORGAN, RESPONSABLE RAYON RUNNING A DECATHLON CALAIS
Cet article a été rédigé par Morgan, passionné de course à pied et trail – 5 entrainements par semaine
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

Bonjour

Lors de mon dernier trail(30km et 1000m de dénivelé )mon orteil de pied a tellement heurté la pointe de la chaussure lors des descentes que c`est devenu une pointe de douleur

Comment éviter ce désagrément ? Chaussures plus adaptées, chaussettes plus épaisses ? J`ai besoin de conseil d`un pro


Bonjour Sam


Effectivement, la pointure de vos chaussures ainsi que la qualité de vos chaussettes sont les deux éléments principaux à étudier pour ne plus rencontrer cet inconfort lors de vos prochains trails. Vous pouvez vous rapprocher du magasin Decathlon le plus proche de chez vous pour bénéficier des conseils d'un vendeur.


Bon entraînement.


Sébastien, Coach Kalenji


HAUT DE PAGE