Comment gérer vos trails sous la pluie ?

COMMENT GÉRER VOS TRAILS SOUS LA PLUIE ?

Le trail est une discipline qui vous demande beaucoup d’autonomie, sur tous les terrains mais aussi par tous les temps. Qu’il pleuve ou qu’il vente, de jour comme de nuit, les entraînements et les compétitions de trail vous invitent à vous dépasser. Alors pour vous aider à gérer à la fois vos sorties et votre équipement, nous vous présentons nos 10 conseils pour braver la pluie en trail !

PENDANT VOS TRAILS, COUREZ SOUS LA PLUIE !

Si la pluie s’invite avant le départ ou pendant votre trail, vous vous dites probablement qu’il vous en faut plus pour vous démotiver. Et vous avez bien raison ! Mais pour courir dans des conditions optimales même sous la pluie et profiter de votre course, voici quelques conseils à utiliser pendant votre sortie.

 

Surveillez vos appuis. En cas de pluie, vous devez compter encore plus sur vos semelles. Tout d’abord, vous avez besoin de plus d’adhérence, afin de ne pas glisser sur les roches et les surfaces lisses couvertes d’eau. Mais si la pluie s’éternise et que le sol devient plus lourd et plus meuble, vous avez aussi besoin d’accroche, pour ne pas vous enfoncer dans la boue. Alors en cas de météo pluvieuse avant le départ, pensez à choisir des chaussures polyvalentes.

 

Ne prenez pas froid. Si vous êtes équipé·e d’une tenue adaptée à la pluie et que vous respectez le système des 3 couches, il y a peu de chances que la pluie vous refroidisse pendant votre course… Tout l’enjeu se situe donc durant les phases où vous êtes à l’arrêt ! Avant la course, veillez à bien vous couvrir jusqu’aux derniers moments avant le départ. De même, faites attention à ne pas rester trop longtemps immobile et à ne pas prendre froid pendant les ravitaillements.

 

Même sous l’eau, buvez ! Justement, pendant les ravitaillements comme durant votre course, pensez à vous hydrater régulièrement. Un des effets sous-estimés de la pluie ou du froid est de diminuer votre sensation de soif. Alors même si vous êtes parfaitement trempé·e, continuez à boire au même rythme que d’habitude.

 

Pensez à la visière. Si la capuche de votre veste imperméable de trail peut de prime abord vous sembler très facultative au moment de braver la pluie pendant des heures et de finir en sueur dans tous les cas, son intérêt ne s’arrête pas à votre cuir chevelu. Grâce à sa visière et à son sol col tempête, votre capuche protège aussi votre visage des rafales et des gouttes. De quoi gagner en confort mais aussi en visibilité pendant votre trail. En plus, notre capuche ergonomique suit vos mouvements de tête pendant la course, alors pourquoi s'en priver?

 

Protégez-vous aussi du bruit. Si votre veste imperméable de trail a pour but évident de vous protéger du vent et de la pluie tout en vous offrant la liberté de mouvement nécessaire à votre course, une qualité sous-estimée concerne sa discrétion. Pas visuellement, on vous rassure : c’est toujours une bonne idée d’être visible par mauvais temps. Nous parlons ici de discrétion sonore. Lorsque vous courez avec un vêtement imperméable sur le dos pendant plusieurs heures, l’absence de bruits dus aux frottements et aux mouvement ajoute un réel confort à votre course.

APRÈS VOTRE TRAIL, PRENEZ SOIN DE VOTRE VESTE IMPERMÉABLE

Une fois votre trail terminé, il est temps de penser à la récupération et aux soins, pour vous mais aussi pour votre équipement ! Alors comment nettoyer et sécher votre veste de trail, fine et imperméable, sans l’abîmer ? Voici tous nos conseils :

 

Quel programme à la machine à laver ? Pas de surprise ici, on vous conseille un programme pour vêtements synthétiques à 30 ou 40° :)

 

Les conseils classiques pour vos vêtements de sport.

Évitez de mélanger les matières et les couleurs de tissu différentes afin d’éviter par la même occasion les surprises !

Les assouplissants et l’eau de javel font partie de la liste des produits prohibés pour l’entretien de vos vêtements de sports.

Pensez à enlever toutes les parties qui ne se lavent pas : pendant le trail comme pendant la lessive, chasse au superflu !

Ça paraît toujours évident, mais pensez à vider vos poches. Vos emballages de barres et de gels n’ont pas besoin de passer par la case lessive.

 

Et les conseils spécifiques aux vêtements imperméables.

On passe ici à la douceur, bien méritée après un trail sous la pluie. Au programme (de la machine à laver donc) :

Pensez à desserrer les sangles et les parties élastiques, à fermer les parties auto-agrippantes, à retourner vos vêtements imperméables pour les laver sur l’envers et à fermer les zip et fermetures.

Evitez de trop charger la machine et de plier le vêtement dans le tambour et utilisez une lessive douce.

Enfin, sélectionnez un essorage à faible vitesse et un rinçage abondant ou doublé.

 

Enfin au sec !

Après toute cette pluie, on finit par le séchage, à nouveau tout en douceur. Laissez sécher votre vêtement imperméable à l’air libre, sur un fil ou un cintre et évitez surtout de le poser sur un radiateur ou près d’une source de chaleur.

 

On termine avec un dernier conseil : une fois que votre vêtement est sec (pas avant, c’est très important), vous pouvez le passer 10 à 15 minutes au sèche-linge sur un programme synthétique afin de réactiver la déperlance du tissu !

Et vous, quels sont vos astuces pour bien gérer la pluie avant, pendant et après votre trail ? Partagez-nous vos conseils et dites-nous si cet article vous a plu.
Conseils
courir_en_altitude
Quelles sont les conséquences d’un entraînement en altitude ? L’exercice est-il bénéfique ou contraignant ?

Commentaires utilisateurs

5 / 5 1 commentaire
Répartitions des notes

Chez Decathlon, les avis sont fiables.

  • 10 octobre 2019

    Mes astuces pour courir sous la pluie: une casquette même sans veste de pluie, des lunettes non teintée (type vélo) en cas de gros orange ou de grêle voir neige, mettre toutes ses affaires dans des sacs imperméables et en particulier le téléphone portable (pochette étanche type plage).

HAUT DE PAGE