COMMENT GÉNÉRER UN PIC DE FORME ?

Le pic de forme est l’aboutissement de votre préparation, le moment où votre potentiel est porté à son maximum. Il est logique de vouloir faire correspondre un pic de forme avec une compétition sur laquelle vous souhaitez briller.Comment atteindre un pic de forme le jour de votre course ? Combien de pics de forme peut-on atteindre dans une saison ? Explications de Philippe Propage.

COMMENT GÉNÉRER UN PIC DE FORME ?

Pour générer un pic de forme, il va vous falloir construire votre planification annuelle, c’est-à-dire programmer dès le début de saison les différentes phases de votre entrainement, pour arriver au meilleur de votre condition le jour J.

- une phase de développement général : c’est un travail surtout axé sur le développement de votre Vitesse Maximum Aérobie (votre vitesse de base)

- une phase de travail spécifique adaptée à l’allure de la course que vous préparez

- une phase de relâchement (période qui permet de retrouver de la fraicheur physique et mentale)

- la phase de compétition : c’est à ce moment là que si votre entrainement a été bien programmé vous obtiendrez votre pic de forme

Pour atteindre ce sommet, il faut forcément en passer par un plan d’entrainement très construit et ne pas agir comme nous le faisons parfois au fil des semaines et des mois.

 

DERNIÈRE SEMAINE AVANT L’ÉPREUVE

Pour optimiser vos réserves de glycogène musculaire, votre alimentation doit être équilibrée avec une ration en glucides complexes  (pâtes, riz, semoule, pommes de terre…) augmentée. Les glucides complexes sont le carburant de l’organisme, ils apportent une énergie utilisable à long terme.  

 

COMBIEN DE TEMPS DURE UN PIC DE FORME ?

Si vous faites des courses courtes (10km et moins), le pic de forme pourra être maintenu environ 1 mois, soit 2 à 3 compétitions. Bien évidemment, si vous préparez un marathon ou plus long, une seule course pourra être réalisée pendant cette période-là.

 

QUEL ENTRAÎNEMENT APRÈS UN PIC DE FORME ?

Après un pic de forme mis à profit lors d’une course, vient l’incontournable phase de récupération plus ou moins longue en fonction des distances courues. C’est le moment de tirer les enseignements du cycle qui vous a permis d’atteindre -ou pas- votre objectif. Une analyse objective des éléments positifs et de ceux qui l‘ont moins été vous permettra de repartir sur une nouvelle programmation identique ou différente à la première.

 

Maintenant que vous avez les clés pour atteindre ce fameux état de forme optimal, il ne vous reste plus qu’à les appliquer à votre propre objectif. Combiné avec votre volonté de réussir, vos envies devraient se concrétiser rapidement.

Bonne saison !

Philippe Propage
Philippe

Cet article a été rédigé par Philippe Propage, coach Kalenji et entraîneur d'athlètes de niveau international

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS POUR PREPARER UNE COURSE

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE