soigner ampoules

Comment éviter ou soigner les ampoules ?

(82) 24
Déposer un commentaire

 

Ah ! Elles étaient belles ces nouvelles chaussures, mais voilà : ce n'était pas une bonne idée de les mettre sans les avoir rôder avant (que ce soit pour courir un marathon, faire 6 heures de randonnée ou aller au mariage). Et maintenant, vous avez des échauffements et vous n'arrivez plus à poser le pied normalement !

 

COMMENT SOIGNER UNE AMPOULE ?

Si la zone de frottement est rouge mais sans décollement de la peau

Il faut refroidir prudemment la zone douloureuse et appliquer une couche épaisse de crème hydratante.

 

Si formation d'une cloque d'aspect blanchâtre ou rougeâtre (aussi appelée ampoule).

Si la peau n'est pas déchirée, il faut désinfecter la peau puis ponctionner le liquide à l'aide d'une seringue stérile à usage unique pour recoller soigneusement la peau. L'idéal est de laisser le pied à l'air libre pour laisser sécher la peau et si besoin ponctionner à nouveau. Si vous êtes obligé de vous chausser à nouveau, après une nouvelle désinfection il faut recouvrir la cloque d'un pansement cicatrisant (hydro-colloïde, tulle gras...). En dernier recours, vous pouvez assécher la peau à l'éosine aqueuse, mais c'est à éviter car la coloration rouge empêche de voir une éventuelle surinfection.

 

Si la cloque est déchirée

Si la peau est trop déchirée pour pouvoir être recollée, il faut désinfecter puis retirer les lambeaux de peau avec des outils stériles. La suite du traitement est identique au cas ci-dessus.

La pose d’un pansement doit absolument se faire sur une peau propre et sèche, si possible en ayant asséché la peau saine où vous allez poser le pansement avec de l'alcool à 70° modifié. La bande autocollante doit être élastique dans les 2 sens pour suivre les mouvements du pied. On l'appliquera avec une très légère tension pour qu'elle ne forme pas de pli. Autrement, le pansement risque de se décoller et de créer une nouvelle brûlure !

Si jamais la surface brûlée recouvre plus d'1/4 du pied, ou si les brûlures s'empilent les unes sur les autres, il est plus prudent de consulter son médecin ou un spécialiste.

Dans tous les cas, il faut être très vigilant sur la désinfection, une chaussure n'étant pas le milieu le plus hygiénique qui existe.

 

COMMENT EVITER LES AMPOULES ?

Le choix des chaussures

Dès le choix des chaussures, il faut mettre toutes les chances de votre côté pour éviter les échauffements. Il faut bien entendu les essayer et si possible en fin de journée pour que les pieds soient déjà légèrement gonflés. Le pied doit être parfaitement bien dans la chaussure, sans point dur ou de friction. Il ne faut surtout pas se dire que la chaussure va se faire au pied.

Vous éviterez ensuite de porter des chaussures neuves pendant une longue période. Préférerez les porter petit à petit pour les assouplir et vérifier que rien ne gène.  

Si malgré cette période de rodage il persiste une gêne, vous poserez préventivement une protection adhésive.

 

Le choix des chaussettes

Pour la course à pied, les chaussettes doivent être fines et aérées pour évacuer la transpiration et l'humidité. Elles doivent être adaptées à la pointure, et si possible asymétrique pour un meilleur ajustement aux pieds. Elles comprennent une zone élastique en milieu du pied pour bien rester en place et ne pas faire de plis. Il existe également des chaussettes en matière limitant les risques de frottements.

Pensez également aux guêtres qui en trail éviteront l’intrusion de débris blessants dans les chaussures.

 

La préparation des pieds

Vous vous êtes engagés sur une épreuve qui, de par sa durée ou ses conditions (chaleur, humidité), vous expose aux risques de brûlures aux pieds. L'idéal est de tanner la peau pour la rendre souple et résistante. Pour cela, 3 semaines avant votre épreuve, vous alternerez un jour sur 2 un badigeonnage des pieds au jus de citron et l'application d'une crème hydratante. Il existe également des spécialités tannantes.

Avant et pendant l'épreuve, vous appliquerez une couche épaisse de crème hydratante sur les pieds, sauf si l'épreuve se déroule dans des conditions humides ou sableuses. Si possible, vous changerez de chaussettes voire de chaussures en cours d'épreuve.

Grâce à ces conseils, j'espère que vous retrouverez rapidement le plaisir de la course à pied !

 

Article rédigé par Frédéric Delval, Podologue et passionné de course à pied

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

Je suis très intéressé par tous conseils susceptibles d'aider tous les sportifs ayant besoin d'équipements de sport adéquates.

D'autant plus, que je me trouve concerné depuis ces cinq dernières années par le

problème de déformations des doigts de pieds que sont les "Hallux-Valgus" et "Méta-varus". J'ai donc un mal fou à retrouver les chaussures " Kalendji ",

à toile souple sans armatures trop importante sur les côtés qui permette aux doigts de pied déformés de prendre leur place sans gène et frottement.

Seriez vous en mesure de m'aider à ce sujet?. Je vous serais reconnaissant de le faire. Sincères salutations et remerciement.


Bonjour Yvan,


Afin de "trouver chaussure à votre pied", je conseille de vous rapprocher d'un conseiller du rayon course à pied de votre magasin Décathlon habituel, qui aura toute la gamme de chaussures à porter de main.


Bonne continuation,


Sportivement,


Yvon, Coach Kalenji


Attention à l'éosine des personnes peuvent faire des allergies à l'iode !!!


Merci pour tous ces conseils qui m'auraient certainement évité d'avoir la grosse ampoule déchirée le 1er jour de marche nordique.Cela fait 15 jours et j'ai toujours la croute.


très bon conseil que je pratique;

fred un ultra traileur de l'hôpital du Grosbois dans le doubs(25).


comment faire lorsque l'on fait des marches sur des sentiers de randonné et que l'on a des ampoules et vraiment quelles chaussettes mettre. merci


Bonjour Danielle,


Je vous conseille la lecture de l'article de Quechua spécifiquement écrit pour les randonneurs : https://www.quechua.fr/conseils/comment-eviter-les-ampoules-a_108730


Sportivement,


Samuel, Equipe Kalenji


J ai eu des ampoules a repetition (au squash), avec cloque d eau sous une couche de peau non percée. J ai alors passé une aiguille a la flamme et percé l ampoule en laissant un simple fil de couture pour que l eau actuelle et suivante s evacue. Que pensez vous de cette pratique? risque d infection?


Bonjour Thierry,


Cette méthode est effectivement très efficace. Le risque d'infection est par contre plus important.

N'oubliez pas de tremper le fil dans l'alcool à 90° pour limiter les risques d'infection si vous souhaitez utiliser cette méthode.


Sportivement,


Samuel, Equipe Kalenji


comment faire pour percer l'ampoule sans seringue ou matériels stériles?

la pince à échardes et un briquet iront-ils?

cordialement


Pages
HAUT DE PAGE