ski et course à pied

Comment conjuguer ski et course à pied ?

(9) 2
Déposer un commentaire

Course à pied et ski, qu’il soit alpin, de fond ou de randonnée sont tout à fait complémentaires. D'ailleurs, de nombreux champions qui pratiquent le trail ou la course sur route profitent de la saison hivernale pour effectuer une partie de leur entraînement via des sports en lien avec la neige.

 

Les bénéfices du ski pour le coureur

Le ski de fond ou ski de rando

Les bienfaits de la pratique du ski de fond ou du ski de randonnée pour le coureur ne sont plus à démontrer. Enchaîner les parties descendantes et montantes sans aide extérieure va développer de façon significative vos capacités cardio-pulmonaires. Ce sont d'ailleurs les athlètes qui pratiquent ces disciplines qui ont les Vo2 max (débit maximum d'oxygène lors d'un effort) les plus développées.

Grâce à une forte sollicitation cardiaque (toujours après avoir fait un contrôle médical de non contre-indication à la pratique sportive), vous effectuez un gros travail foncier, qui va vous permettre de vous améliorer dans tous les aspects essentielles de la course à pied, que se soit en nature ou sur route. Vos capacités pulmonaires et musculaires se développent de façon harmonieuse en limitant les risques de blessures, ces sports n'engendrant aucun choc au sol, hormis celle d'une chute éventuelle...
Enfin si vous ne possédez pas une technique de ski suffisante ou si vous souhaitez explorer des territoires plus sauvages, la marche en raquettes apporte aussi tous les avantages précédemment cités.

 

Le ski alpin

Bien sûr, les bienfaits du ski de descente ne sont pas comparables à ceux du ski de fond ou du ski de rando. En effet, les remontées mécaniques vous empêchent de profiter des parties montantes pour travailler. Mais le ski alpin apporte également des effets positifs.

Tout d'abord, le fait de pratiquer une activité sportive en altitude (sauf pathologie déterminée par le corps médical et dans des conditions de sécurité avérées) est bénéfique sur les plans musculaires et articulaires. C’est également le cas d’un point de vue mental car le cadre est souvent magique. Avoir la chance d’évoluer dans un tel décor et un privilège rare. La pratique exclusive du ski de descente est donc tout à fait positive pour le coureur.


 

Préparer son séjour au ski grâce à la course à pied

En pratiquant un sport et notamment la course à pied régulièrement au moins les semaines précédant votre séjour au ski, vous allez pouvoir profiter un maximum des plaisirs de la montagne. Le skieur sédentaire va, quant à lui, souffrir de courbatures une grande partie de son séjour et multipliera les risques d'accidents par une endurance à l'effort bien moindre, par une condition physique et une musculature moins adaptée aux diverses sollicitations induites par les sports de glisse.

 

Comment gérer une semaine au ski pendant votre plan d’entraînement ?

Si vous vous préparez pour un objectif au printemps, vous serez perturbé par le fait de devoir cesser de suivre votre plan d'entraînement établi sur plusieurs semaine. Peut-être même culpabiliserez-vous de devoir interrompre votre préparation ne serait-ce que quelques jours.
Rassurez-vous ! Cela n'aura aucune répercussion négative sur la réussite de votre compétition future. Au contraire, cela va vous permettre de vous régénérer physiquement et mentalement. Vous n’en retirerez que des profits.

Si malgré tout, vous aviez encore quelques craintes, vous pouvez faire coïncider une semaine moins intense du plan avec votre semaine aux sports d’hiver. Ainsi, vous joindrez l’utile à l’agréable.

 

Profitez donc de ce que la nature vous offre lors des périodes hivernales et ne vous privez pas de la pratique du ski. D’une manière générale, diversifier vos pratiques sportives est toujours un plus pour réussir vos objectifs futurs, qu'ils soient en trail ou sur route.

 

Vous trouverez sur site de Wed'ze de nombreux conseils pour bien préparer votre séjour au ski.

Bons entraînements et bonne glisse !

Philippe Propage, Coach kalenji
Cet article a été rédigé par Philippe Propage, entraîneur d'athlètes de niveau international
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Tout a fait d accord.


Toujours intéressant et motivant,merci beaucoup. Je regrette simplement que Décathlon ne vous offre pas les services d'un vrai "relecteur" qui élimine TOUTES les fautes, notamment celles de syntaxe et d'accord.


HAUT DE PAGE