chaussures

COMMENT (BIEN) CHOISIR SES CHAUSSURES DE TRAIL ?

Pour choisir vos chaussures de trail, vous procédez ainsi : “elles me plaisent, donc je les prends” ? Pourtant, vous ne savez rien d’elles, ni elles de vous. Et oui, les qualités d’une chaussure doivent composer avec les vôtres… et ce que vous comptez en faire ! On vous montre ?

Vous débutez le trail et souhaitez faire les choses bien, à commencer par trouver une chaussure qui soit adaptée à vos besoins et à votre pratique ? Vous courez déjà depuis un moment et, en lisant le titre de cet article, vous avez soudainement l’impression d’être pris·e en flagrant délit d’ignorance : vous avez beau être animé·e par le feu de la passion, connaître votre terrain de pratique sur le bout des doigts (de pied), l’art du choix d’une chaussure de trail vous fait toutefois défaut ? 

Parce que vous vous apprêtez tout de même à parcourir un bon bout de chemin ensemble, autant bien choisir vos chaussures de trail, pas vrai ?

LE TERRAIN DE JEU

Le terrain de jeu, aussi dit terrain de pratique, est le premier critère de sélection qui doit retenir votre attention. Ainsi, le parcours sur lequel vous avez l’habitude de courir peut être :

● Un terrain facile : 

Nous pensons ici aux chemins situés dans des parcs ou en forêt, mais aussi aux éventuelles portions de route que vous êtes susceptible d’emprunter. Le sol y est non-piégeux et simple à pratiquer. Pour courir sur un terrain facile, votre chaussure doit réunir 3 qualités : de l’amorti, de l’accroche, et de la souplesse.

 

● Un terrain mixte : 

Vous pratiquez sur un terrain mixte si vous êtes coutumier·ère des chemins ou des sentiers, avec, pourquoi pas, un dénivelé important. Le sol évoluant au fil des saisons, vous pouvez parfois y rencontrer de la boue en plus des cailloux. Sur un terrain mixte, il vous faut porter une chaussure pourvue d’amorti, d’accroche, et de maintien.

 

● Un terrain accidenté : 

Des sentiers et des monotraces parfois non-visibles (notamment en montagne), un très fort dénivelé (positif et négatif), des pierriers techniques (amas de pierres susceptibles de rouler sous vos pieds), et des pentes herbeuses glissantes forment ce que l’on appelle un terrain accidenté. Pour crapahuter sereinement et efficacement sur ce dernier, vous pouvez porter des chaussures de trail conciliant amorti, accroche, et stabilité.

LES DIFFÉRENTES QUALITÉS D'UNE CHAUSSURE DE TRAIL

Les qualités d’une paire de chaussures de trail méritent également d’être prises en compte, ces dernières devant correspondre à votre terrain de jeu. Nous vous proposons donc ce petit lexique de la chaussure de trail :

- Le drop : c’est la différence de hauteur entre l’avant et l’arrière d’une chaussure. Tandis qu’une paire de tongues aura un drop nul, une paire de talons aiguilles aura, elle, un drop haut. 

 

- L’amorti : l’amorti permet de filtrer et d’atténuer les ondes de choc. 

 

- L’accroche : avec elle, la chaussure s'agrippe facilement aux surfaces non-planes et/ou non-solides (par exemple, la boue).

 

- L’adhérence : grâce à l’adhérence, vous ne glissez ni sur les rochers humides, ni sur la route. C’est la qualité du caoutchouc qui donne à l’adhérence toute son efficacité !

 

- La légèreté : Rien ne vaut une chaussure poids plume qui sait se faire oublier (mais que l’on oublierait pour rien au monde !).

 

- Le confort : les mousses présentes dans les chaussures assurent un confort optimal aux pieds... La moindre des choses quand on sait qu’on n’aime pas être dérangé·es lorsque nous admirons les somptueux paysages qui nous sont donnés de voir en trail. 

 

- La relance : l’amorti n’entrave aucunement le dynamisme des chaussures qui “rendent bien”, comme on le dit dans le jargon du trail !

 

- La résistance : les mousses et les meshs ont été pensés pour résister au contact des cailloux, des rochers, des racines, et de l’humidité.

 

- Le maintien : une fois lacées, de bonnes chaussures de trail maintiennent vos pieds sans les oppresser… Fini les chaussures qui prennent la poudre d’escampette dans la boue !

 

- La flexibilité : cela signifie que les chaussures s’adaptent aux mouvements de votre pied.

 

- La stabilité : en bref, plus la semelle est large, plus la surface d’appui est grande, et moins vos chevilles se font la malle !

TOUR D'HORIZON DES CHAUSSURES DE TRAIL EVADICT

Si toutes nos chaussures de trail sont destinées à l’entraînement comme à la compétition, il nous tenait malgré tout à cœur de développer deux paires qui soient spécifiques à la compétition. Thierry Breuil, responsable de l’offre chaussures chez Evadict, nous en apprend donc un peu plus sur chaque chaussure afin de vous aider à faire votre choix et à trouver votre bonheur.

● Les chaussures avec lesquelles vous pouvez courir à l’entraînement comme en compétition

- La XT7 est la toute dernière de la descendance XT. Il s’agit d’un produit iconique, celui qui a lancé Evadict et qui a insufflé leur aura à toutes nos chaussures de trail, avec leurs crampons bien visibles. Elle intègre le concept K-Ring®, un anneau vide placé au niveau du talon venant disperser les ondes de choc. La XT tient son nom du cross training (comprenez entraînement croisé, en français). Le X pour cross (la croix) et le T de training : une chaussure passe-partout, même (voire surtout) dans la boue !

Pour quel type de terrain ? Terrain mixte.

Pour quelle distance ? De 0 à 80 km.

 

- La TR est flexible. Contrairement aux autres paires de chaussures, la TR possède des crampons de 4 mm (et non de 5 mm) afin de permettre aux traileur·euses de passer aisément et confortablement des chemins de trail non-accidentés à la route. Une volonté d’ailleurs exprimée dans sa dénomination : T pour trail, et R pour road (route), tout simplement ! La TR est également pourvue du concept CS® venant disperser les ondes de choc.

Pour quel type de terrain ? Terrain facile.

Pour quelle distance ? De 0 à 40 km.

 

- La MT2 est la seconde chaussure MT que nous ayons créée. Comme la XT7, elle est équipée du concept K-Ring®. Conçue pour courir sur des chemins techniques montagneux et des pierriers, elle est aussi tournée vers l’ultra. C’est une chaussure couplant stabilité et maintien, durable et protégeant efficacement le pied lorsqu’il heurte des cailloux. Bref, vous l’aurez deviné, ses initiales, MT, font bel et bien référence à la montagne.

Pour quel type de terrain ? Terrain accidenté.

Pour quelle distance ? De 0 à 170 km.

 

- La MT Cushion est notre première chaussure à drop bas (4 mm). Son amorti moelleux (22 mm au talon et 18 mm à l’avant-pied) en fait une chaussure ultra confortable, d’où la mention Cushion (coussin). Elle est polyvalente et s’adapte même à la montagne.

Pour quel type de terrain ? Terrain mixte.

Pour quelle distance ? De 0 à 170 km.

● Les chaussures spécifiquement conçues pour la compétition

- La Race 4 concilie légèreté (seulement 252 g en taille 42), accroche, dynamisme, et convient à tous les terrains que vous pouvez emprunter lors d’une course allant jusqu'à 60 kilomètres. Dans un souci de légèreté, il s’agit de la seule chaussure qui ne soit pas équipée de semelles Kalensole® (une technologie Decathlon), mais d’un EVA light. À l’instar de la TR, elle bénéficie du concept CS®. En somme, comme son nom l’indique, la Race 4 est une pure compétitrice dans l’âme !

Pour quel type de terrain ? Terrain mixte.

Pour quelle distance ? De 0 à 60 km.

 

- Un poil plus lourde que la Race 4, la Race Ultra reste tout de même légère (285 g en taille 42). Son amorti Kalensole® et son drop de 8 mm assurent un confort tous terrains aux traileur·euses souhaitant courir de (très) longues courses (jusqu’à 170 km, ce qui n’est déjà pas mal). La Race Ultra se positionne donc comme étant LA chaussure des compétiteur·trices d’ultra distances.

Pour quel type de terrain ? Terrain accidenté.

Pour quelle distance ? De 0 à 170 km.

LES RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ PEUT-ÊTRE SUR NOS CHAUSSURES

● Dois-je choisir une chaussure plutôt qu’une autre en fonction de la fréquence de ma pratique ?

 

“L’idéal est de raisonner en nombre de kilomètres, pas en terme de fréquence”, conseille Thierry. Et pour cause, vous pouvez courir 5 fois 4 kilomètres par semaine (soit 20 kilomètres), ou encore 2 fois 10 kilomètres par semaine (soit 20 kilomètres). Au final, vous effectuerez le même nombre de kilomètres… à deux fréquences de pratique différentes (intensive dans le premier cas, et régulière dans le second).

 

● Mon poids doit-il est pris en compte dans le choix de ma paire de chaussures de trail ?

 

“Toutes nos chaussures de trail de compétition sont faites pour supporter un poids de 75 kg chez l’homme, et de 65 kg chez la femme. Les chaussures de trail d’entraînement sont, quant à elles, conçues pour les coureurs pesant jusqu’à 85 kg, et les coureuses pesant jusqu’à 75 kg. Bien sûr, un·e traileur·euse peut être plus lourd·e, la chaussure s’usera simplement plus rapidement” explique Thierry Breuil, chef de produit. 

 

● Quelle est la durée de vie d’une paire de chaussures de trail ?

 

La durabilité d’une chaussure d’entraînement est d’environ 800 kilomètres, alors que la durée de vie d’une chaussure de compétition est d’environ 400 kilomètres. Bien évidemment, l’usure d’une chaussure est propre à chaque coureur·euse et dépend de multiples facteurs tels que le poids et la foulée de celui·celle qui la porte (une chaussure s’usant plus rapidement au talon si l’on attaque le sol avec ce dernier, par exemple), mais également du stockage et de l’entretien de celle-ci (lavage à la main, séchage en évitant le sèche-linge ou le radiateur).

 

● Quelle chaussure dois-je choisir en fonction de mon type de foulée ?

 

Grâce à notre concept exclusif K-Only®, toutes nos chaussures conviennent à toutes les foulées, qu’elles soient pronatrices (le pied à tendance à pencher vers l’intérieur), supinatrices (le pied à tendance à pencher vers l’extérieur), ou neutres (le pied à tendance à rester dans son axe). Pour ce faire, la technologie K-Only® vient renforcer la zone de la semelle située sous le gros orteil. 

 

● Un drop bas permet-il de courir avec une foulée dite naturelle ?

 

La foulée dite naturelle est celle avec laquelle vous courez lorsque vous êtes pieds nus (drop nul), donc avant-pied ou médio-pied. Aussi, plus un drop est bas et se rapproche du drop zéro, plus ce dernier vous incitera à courir sur l’avant du pied ou le pied à plat (et non en attaquant le sol avec votre talon). Toutefois, il n’est absolument pas avéré qu’une chaussure au drop bas ou au drop zéro permet systématiquement d’obtenir une foulée dite naturelle, ceci restant en effet de votre propre fait : c’est vous qui courez, pas la chaussure.

Vous possédez désormais toutes les clés pour choisir les chaussures de trail qui vous conviennent. D’ailleurs, histoire de terminer sur une juste note, comme le dit si bien Guillaume Moulin, notre merchandiser,  “chaque paire de chaussures que nous imaginons est la meilleure dans son usage”. De quoi vous conforter davantage dans le fait que pour chaque pied foulant un terrain, il existe une chaussure conçue pour l’accompagner !
manon

MANON - Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse* élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra* en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves.

Conseils
calendrier
Votre arrêt contraint et/ou forcé est (ENFIN) révolu et vous n’avez qu’une hâte : gambader de nouveau sur vos sentiers préférés. Mais est-ce vraiment trop demander que la réalité post-arrêt (autant dire, post-apocalyptique) soit à la hauteur de votre engouement ? (Bon, vous l’aurez compris, ce·cette traileur·euse en manque de trail, c’est vous.)
Conseils
pourquoioncourt
La question est simple. Pourtant, cela fait bien longtemps que vous ne vous l’êtes pas posée en toute franchise, en prenant le temps d’y réfléchir. C’est le moment, vous ne croyez pas ?
Conseils
LES 10 BONNES RÉSOLUTIONS DU TRAILEUR (INFO ET INTOX)
Dès le 1er des 366 jours de cette nouvelle année, vous étiez déjà plein·e de bonne volonté. Mais de la bonne volonté aux résolutions que vous ne tiendrez jamais, il n’y a qu’une foulée, pas vrai ?
Conseils
Parents et traileurs : comment font-ils?
Vous pensez qu’avoir des enfants n’est pas compatible avec le trail ? Vous êtes parent et traileur·euse et êtes curieux·euse de savoir comment cela se passe chez les autres ? On vous y emmène.
Conseils
LES GRANDES ÉTAPES QUI VOUS FONT PROGRESSER EN TRAIL
Le trail, vous y goûtez crescendo ou vous faites plutôt parti·e de la team impatiente (celle qui affole son compteur GPS à tout-va) ? Peu importe, dans les deux cas, il y a toujours une histoire de premières fois !
Conseils
Top 10 des mauvaises habitudes des traileurs
10 ans de pratique et vous êtes toujours ce jeune premier ? Vous réitérez vos erreurs de débutant à l'infini ? Ceci va vous intéresser, juste pour vous rassurer. Ou pas !
Conseils
QUAND CHANGER SES CHAUSSURES DE TRAIL ?
Dans cet article on vous explique comment vérifier l'état de vos chaussures de Trail running pour savoir quand les changer. On vous partage aussi quelques conseils pour allonger leur durée de vie.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE