4 astuces pour courir sous la pluie (et aimer ça !)

(14) 39
Déposer un commentaire

Nombreux sont les coureurs qui scrutent le ciel avant de valider le principe d’une séance d’entraînement. Comme si quelques gouttes pouvaient contrarier la qualité de leur effort ! Cohabiter avec la pluie ? C’est pourtant possible…

 

1. Adaptez votre équipement aux circonstances

Pas nécessaire de sortir le poncho s’il ne pleut que modérément ! La tenue que vous porterez doit être choisie en fonction de la durée de votre séance d’entraînement prévue et de l’intensité des précipitations.

S’il pleut de manière continue, veillez à :

- Porter une casquette afin de ne pas être aveuglé par les gouttes qui ruisselleraient de votre front.

- Vous équiper d’un coupe-vent imperméable mais respirant.

- Protéger les zones de frottements de manière plus méticuleuse qu’à l’ordinaire. L’eau alourdit les vêtements et ceux-ci deviennent en conséquence source d’irritations.

- Emporter le minimum d’objets. Bannissez le lecteur mp3 et vérifiez avant de partir que votre argent, carte de crédit et tout autre effet personnel sont correctement protégés à l’intérieur d’une poche étanche.

 

2. Vous êtes mouillé, et alors ?

Le plus dur lorsque l’on décide de courir sous la pluie reste de se mouiller ! Une fois que vêtements et pieds sont trempés, le geste sportif devient aussi naturel par temps humide que sec.

Probable même que vous vous surpreniez rapidement à prendre un vrai plaisir à courir ainsi entre les gouttes lorsque tant d’autres, autour de vous, cherchent à se mettre à l’abri.

N’oubliez pas que vous ne pourrez choisir les conditions météo de votre prochaine course. Que ferez-vous s’il pleut ? Autant donc vous habituer à courir sous la pluie et même oser gambader allègrement dans les flaques. Ça mouille ? Et alors…

 

3. En cas d’orage

Il est possible que la simple averse du début de séance se transforme subitement en déluge ou pire, en orage. Si vous courez en rase campagne et êtes surpris par l’orage, le plus sage est évidemment de trouver un abri. N’hésitez pas à arrêter un automobiliste (en faisant de grands gestes si cela est nécessaire) et appelez vos proches sur leur portable pour qu’ils viennent vous chercher (dans le cas où vous courez avec un téléphone portable). Si cela est impossible, ne paniquez pas. Restez éloigné des arbres et recroquevillez-vous afin de vous faire aussi petit que possible : la foudre, en effet, frappe toujours les points hauts.

 

4. Une fois à l’abri…

Important de faire preuve de bon sens et de se déshabiller aussi vite que possible pour éviter de macérer dans des vêtements mouillés. Prenez soin de vos pieds et de vos chaussures (dans cet ordre).

Vérifiez que vous ne souffrez d’aucune ampoule : la pluie peut avoir ramolli votre épiderme et encouragé le déclenchement de petites plaies. A propos des chaussures : ôter la première de propreté – la semelle amovible – afin de la faire sécher séparément.

L’accumulation d’humidité peut être à l’origine d’odeurs désagréables mais aussi d’une déformation du chausson. Une technique ancienne consiste à remplir la chaussure de papier journal pour en accélérer le séchage.

Il faut apprendre à surmonter le désagrément passager des premiers hectomètres ! La pluie, lorsqu’elle est faible à modérée, ne doit pas dissuader de courir.
 

Bonne course !

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

J'adhère totalement. Ne pas se compliquer la vie, partir de chez soi et courir.


Bon article mais il manque juste un détail : on mets quoi en bas pour se couvrir de la pluie ?

Du côté des vestes, on trouve son bonheur y compris pour courir par temps froid sous la pluie mais on ne trouve rien d'équivalent au niveau des collants de course à pied.

C'est dommage.


je suis en Bretagne et forcément on a l'habitude de la pluie et du vent .

il faut juste prévoir de quoi se changer rapidement .

pour le reste il n y a pas de problème particulier .

j'ai joué au football sous tous les temps.

pour moi le pire c'est le vent.

patrick 52 ans bretagne


Et bien je vais aller faire un tour chez Decath voir un de leur vendeur sympathique et faire le plein de Matos pour courir sous la pluie et en hiver :-)

Merci pour cette page mon jeune Husky sera heureux que l'on garde le rythme que nous avons prit cet été en canicross!


J'éviterai d'utiliser mon téléphone portable en cas d'orage, c'est fortement conseillé!!!


Courir sous la pluie ne me gêne pas vraiment, c'est surtout le vent qui m'ennuie.

De toute façon, quand j'ai décidé de courir, j'y vais, même si il pleut ou il vente.

Au plus mal, je retarde d'une journée mais pas plus car après, on se trouve des excuses et on ne fait plus rien.


Du côté équipement un bon KWAY transpirant KALENJI, un bon collant long en cas de temps froid ou court.


Des gants et une casquette


protéger le bas ventre et les bronches en cas de froid


le tout KALENJI


Bon entraînement


Et profiter de la course à pied toute la l'année en temps de pluie, vent, grand soleil, neige.


la cap c'est le maximum de bonheur et de sensation à tout âge j'ai 66 ans.


Bon article je courais deja sous la pluie avec un certain plaisir. Cela ne fait que me réconforter dans ma pratique. Par contre merci pour les astuces du retour notamment concernant le soin du matériel

bonne course à tous


Bonjour,

pourriez vous me faire savoir si les conseils pour la course sous la pluie sont identiques pour la marche au niveau de l'équipement ou autres. la petite pluie ne me gêne pas, mais je n'irais pas marcher sous l'orage. j'ai arrêté l' entrainement il y a 3 ans pour raison de santé mais la pluie ne doit pas être un obstacle pour reprendre ce qui est un besoin l'envie de la marche c'est excellent pour la santé physique et mentale.

Amicalement à toutes et tous

Glawdis


Bonjour Glawdis,


Ces conseils s'appliquent également à la marche qui est une activité très saine. Vous pouvez également vous rendre sur le site de la marque marche Newfeel (www.newfeel.com). Ils ont de nombreux conseils pour la pratique de la marche.


Sportivement,


Samuel, Equipe Kalenji


Courir sous la pluie en sous bois rien de plus génial et de plus agréable !!! On se sent en osmose avec la nature, on entend rien d'autre que la mélodie des gouttes tombant dans les arbres et coulant sur notre visage accompagnée par le doux chants des oiseaux content de cette aubaine de prendre une bonne douche, le "floc" de nos pas sur les chemins détrempés nous donne la sensation que rien ne peut nous arrêter et toutes ces odeurs que recèle la forêt et que l'humidité fait ressortir procure un apaisement comparable à rien d'autre... Vraiment je vous conseille à toutes et à tous de vous équiper en conséquence et de vous essayer à cette pratique, une fois lancé et mouillé plus rien ne vous arrêtera ! Pensez à prendre un change chaud pour le haut du corps pour le retour en voiture. Enjoy les runneurs ! Et merci à l'équipe Kalenji pour tous ses conseils ;)


Pages
HAUT DE PAGE