Sophie Duarte à l'assaut du Marathon de Paris

1
Déposer un commentaire
 

Tu viens de la piste et du cross, qu'est-ce qui t'a amené à courir ton premier marathon ?

C'est un glissement progressif souhaité sur la distance. J'ai envie de voir ce que je peux faire sur le marathon après de bonnes incursions sur le 10 km route l'an passé à Nice où je bats le record de l'épreuve en 32'21, puis mon record personnel en 31'53 et mes bonnes prestations sur cross encore cette année.
Je suis performante mais ce n'est pas une raison de rester sur le 10 km ou la piste. J'ai envie d'aller prendre l'expérience sur la distance reine. Plus j'aurai de vécu, plus je pourrai entrevoir la suite avec des objectifs sur le long terme. Nous avons une championne d'Europe de marathon (ndlr : Christelle Daunay) qui bat ses records aujourd'hui et elle est vétérane. Cela veut dire qu’il faut aussi être patiente et prendre de l'expérience maintenant pour gagner dans le futur. Ce ne sera pas facile, mais c'est très motivant.
 
 
Pourquoi avoir choisi Paris comme premier marathon ?
 
J'ai choisi Paris car cela se court "à la maison" et parce que sa programmation en début d'année me laisse planifier la suite de mes objectifs sportifs et notamment d'autres marathons pour établir un chrono référence.
Paris est le marathon référence pour nous Français. Celui que l’on regarde le dimanche matin à la télévision depuis que nous sommes petits ! Nous allons parcourir une ville magnifique, quoi de mieux que de le faire sur le marathon ?
 
 
Quel sera ton objectif dimanche ?
 

J'ambitionne de courir autour de 2h30 mais l'essentiel est surtout l'apprentissage progressif de la distance. Paris sera un marathon découverte pour moi.

 
 
Comment s'est passée ta préparation ?
 
Elle a été difficile, non pas par le changement de kilométrage mais parce que j'ai enchainé rapidement après les Europes de cross qui étaient un objectif pour moi. Avec le recul, il faudra que je refasse une prépa avec plus de fraîcheur en amont.
J'ai eu des pépins physiques au cours des 12 semaines de préparation mais je suis passée au-dessus aujourd’hui. Comme les 50 000 personnes qui seront au départ : nous avons tous eu des hauts et des bas.
Aujourd’hui je vais bien. J'ai réussi le pari de gagner le Championnat de France de Cross et ce, dans le cadre de ma prépa et réalisé mon premier semi à l'allure marathon, en 1'14 à Blagnac.
 
 
Comment te sens-tu à J-5 ? 
 
Un mélange d'excitation, car je vais être au départ de mon premier marathon, à Paris, un marathon référence. Et de peur car comme tous ceux qui seront au départ, nous allons dans l'inconnu. Après le 32ème kilomètre, que va-t-il se passer ? Des athlètes de référence n'ont pas tous réussi sur marathon. Mais j'ai envie, c’est l’essentiel et je sais pourquoi je serai au départ. La seule pression, c’est moi qui me la donne !
 
 
Quels sont tes prochains objectifs après ce marathon ?
 
Je n'ai rien planifié après ce marathon pour l'instant. Cela dit je n'aime pas le cloisonnement. Je retournerai à mes amours la piste sur 5 et 10 000m, puis le cross dans l'optique des Championnats d'Europe fin décembre ou j'ai conquis le Titre en 2013.
 
 
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Tout comme Sophie, je m'elance ce weekend pour 1er marathon, que je vais courir en Kalenji Kiprun LD !

et comme elle l'apres du 32ieme km sera l'inconnu !!


bon courage a tous les marathoniens !!

https://bufalolife.wordpress.com/2015/03/26/mon-1er-marathon-preparation...


HAUT DE PAGE