Les conseils de Thierry Breuil pour les dernières semaines avant les Templiers

(18) 9
Déposer un commentaire

A moins d'un mois des Templiers, l'essentiel du travail est maintenant derrière vous. Même si, jusqu'à J-10, il va vous rester encore plusieurs belles sorties ou séances qualitatives à réaliser.

Vous pouvez commencer à vous projeter et à penser aux détails logistiques, à votre stratégie de course. Je vous propose de partager mes "ça marche" des derniers jours d'avant-course. Ils vont vous permettre d'arriver en confiance avant votre départ.
 

PRIORITE A LA RECUPERATION

Bien évidement, alléger considérablement les sorties, l'allure et les kilomètres courus. Plus les jours passent, moins vous devez courir longtemps et plus les temps de repos deviennent importants. Le dernier effort qualitatif est réalisé à J-10.
 
1. SOIGNEZ VOTRE ALIMENTATION
Faites attention à bien boire tout au long de la dernière semaine avant la course. Plus d’excès non plus sur l'alimentation et n'hésitez pas à vous charger en glucides sur la fin de la semaine. Attention toutefois à ne pas manger plus que de raison. 
 
2. DORMEZ BIEN
Privilégiez un bon sommeil régulier et évitez de vous coucher tard. Pas d’inquiétude si le stress monte et que le sommeil est difficile la dernière nuit. C'est l'avant-dernière nuit qui est la plus importante. 
 
3. ANTICIPEZ LES CONDITIONS METEOS
Surveillez les prévisions météo afin de savoir quel temps il fera (a priori) le jour et à l'heure de votre course, surtout pour les courses très matinales. En fonction de cela, réfléchissez bien à ce qui constituera votre tenue de course (voire ce que vous devriez avoir en plus dans votre sac).
 
4. ACCORDEZ-VOUS UNE JOURNEE DE REPOS COMPLET
Sur la fin de semaine, faites une journée totale de repos, sans activité physique. Après le voyage pour vous rendre sur le lieux de la course, essayez de faire un petit footing ponctué de deux ou trois lignes droites pour dégourdir les jambes (une vingtaine de minutes est largement suffisant).
 
5. QUOI MANGER LE DERNIER REPAS AVANT LA COURSE ?
Prenez votre dernier repas ou petit-déjeuner trois heures avant minimum, pour ne pas partir en pleine digestion. 
En ce qui me concerne, je déjeune le matin d'une course exactement ce que je déjeune le reste de l'année. Pain, beurre, confiture, café et jus d'orange. Et finalement, tout se passe très bien !
 
6. DEPART RAPIDE OU PRUDENT ?
Selon votre envie d'être performant, ou finisher, vous ne prendrez pas le départ de la même manière.
Dans une volonté de performance, il faudra certainement trottiner quelques minutes pour s'échauffer et ainsi pouvoir tenir un départ rapide pour se placer et éviter les embouteillages.
Si votre objectif est de terminer la course, veillez au contraire à partir doucement. Ne vous laissez pas entraîner par la foule sous l'euphorie des cris et des applaudissements de vos amis. Assurez une première partie de course sage, sur la  réserve. La fin n'en sera que plus facile. 
 
Pas de grandes révélations dans ces petits "trucs", mais de quoi aborder sereinement les dernières heures avec un capital confiance à bloc. 
De toute façon, le trail ce n'est que du plaisir et Les Templiers, "the place to be" pour un super week-end de trail !
 
Bonne course à tous,

Thierry Breuil
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

bonjour,est ce que.les batons servent réellement sur intégrale des causses??a vous lire cdlt


Bonjour Didier,


Le profil du parcours justifie tout à fait l'utilisation des bâtons. Si vous avez l'habitude de les utiliser, emmenez-les. Si vous ne courez habituellement jamais sans bâtons, pas évident d'inaugurer cet accessoire en course.


Sportivement,


Samuel, Equipe Kalenji


Anys, Thierry livre ses conseils sans la prétention de tout révolutionner ou de donner des conseils chocs. Ce sont ses conseils des derniers jours qui avec un peu d'expériences ne te sont pas inconnus mais de là à écrire "Aucune valeur ajoutée est apporté à l'article, du copier coller." Ce n'est pas parce que tu connais ces éléments qu'ils ne seront pas utiles à certains tailleurs, le niveau de connaissance et de pratique au sein du peloton étant très hétérogène.


Pour les templiers bâtons ou pas bâtons ?


Bonjour Laurent,


Si vous partez pour 73km ou plus, je dirais oui. Les bâtons vont être un net avantage en montée et descente par rapport à l'inconvénient que leur poids peut représenter sur le plat.


Sportivement,


Samuel, Equipe Kalenji


Merci Thierry pour les conseils


conseils


Aucune valeur ajoutée est apporté à l'article, du copier coller. Enfin o' est pas à 3 semaines mais plutôt 4 semaines 1/2


Il est vraiment formidable :))


HAUT DE PAGE