LA DERNIÈRE SEMAINE AVANT LES TEMPLIERS PAR THIERRY BREUIL

Qu’est-il bon de faire la dernière semaine avant la course des Templiers pour arriver en forme et confiant le jour J ? Vous avez suivi un plan d'entrainement depuis 8 à 12 semaines, peut-être même un de ceux proposés par Kalenji et réalisés par notre entraîneur Philippe Propage. L’essentiel est joué… Je vous partage mes derniers conseils pour être au meilleur de vous-même les 21 et 22 octobre prochains.

GARDEZ LE CAP

Normalement, les séances spécifiques et difficiles sont terminées : le plus gros du travail est derrière vous. La dernière grosse séance a été effectuée à J-10, il est désormais temps de récupérer pour avoir un maximum d’énergie pour votre course. 

Mais, mine de rien, c’est une difficulté en soi. Vous vous êtes probablement entraîné plus qu'à l'accoutumée, il a sans doute été difficile de trouver du temps avec le travail, des enfants... La dernière semaine, c'est assez étrange de se retrouver avec plus de temps, d'un seul coup. Avec l'ennui, prenez garde à ne pas compenser sur l'alimentation en ouvrant paquets de bonbons, gâteaux,...alors que vous avez été si sérieux jusque là. 

 

FAITES TOURNER LES JAMBES

Votre entrainement va donc simplement consister à faire tourner les jambes sur la dernière semaine. Histoire de prendre un peu l'air, s'étirer et ne plus violenter son corps. Juste du plaisir

Je préconise une dernière petite séance le mardi avant la course, avec quelques fractionnés courts comme 8 à 10 fois 30 secondes lentes/30 secondes rapides pour faire monter le cœur et dans l'optique de faire monter les jambes

En général, l'avant-veille est votre dernier jour de repos, sans courir donc. La veille, vous pouvez faire un petit footing d'une vingtaine de minutes, qui peut être ponctué de deux accélérations progressives de quinze à vingt secondes. 

Attention dans ces derniers jours à ne pas attraper froid. Ce serait dommage d'être fiévreux ou enrhumé le jour de la course... 

 

SOIGNEZ VOTRE CORPS

Il faudra veiller à bien vous hydrater tout du long de la dernière semaine. Ce n'est pas bien compliqué : vous devez toujours avoir une bouteille d'eau avec vous et boire souvent, par petites gorgées. 

Les trois derniers jours, vous pourrez également ajouter dans votre eau de la Maltodextrine, un supplément glucidique utilisé dans les sports d'endurance. Son but est de maximiser les réserves énergétiques de glycogène pour fournir une énergie constante et durable tout au long de l'épreuve. 

Au niveau des repas, le mieux est de ne plus faire d’excès, quels qu'ils soient. Faites des repas simples, privilégiez les viandes blanches (pas de viande rouge les derniers jours), les crudités, légumes et féculents, laitages et/ou fruits mûrs. 

Vous veillerez à avoir un sommeil le plus régulier possible, faire de bonnes nuits pour arriver bien reposé est essentiel. La dernière nuit, certains, dont je fais partie, glissent un oreiller entre le sommier et le lit, dans le but de faire redescendre le sang des jambes et ainsi avoir des jambes plus légères au réveil. 

 

DERNIÈRES PRÉCAUTIONS

Avant de quitter la maison, pensez à bien regarder une dernière fois le règlement obligatoire de votre course, et préparer ce que vous devez absolument avoir : couverture de survie, sifflet, lampe frontale avec piles de rechange ou son chargeur pour bien la recharger la veille de la course, et bien sûr vos produits énergétiques, sac ou ceinture, bidons, flasques, bâtons...

Selon l'heure de votre course et votre stratégie de course, un petit footing avant de vous rendre sur la ligne de départ ne fait pas de mal. Pas trop de stress, ce n'est que du plaisir ! Et ouvrez bien les yeux, les grands Causses sont magnifiques… 

N'hésitez pas à venir me voir sur le stand Kalenji pour aborder le/les sujets de votre choix, ce sera toujours un plaisir d'échanger avec vous. Bonne dernière ligne droite dans votre préparation, et bonne course !

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS POUR PRÉPARER VOTRE COURSE
Conseils
Descendre en trail

La descente est probablement l’effort le plus difficile en trail. Mais il existe quelques techniques pour progresser dans cet exercice.

(67) 18
HAUT DE PAGE