[Inside Kalenji #8] Trouver chaussure à son pied

Soyez le premier à commenter

En quoi consiste ton métier ?

Ma mission est de garantir la satisfaction des coureurs qui viennent visiter le magasin Decathlon Campus. Ceci se fait avant tout par la présentation du rayon running. Les rayons, que nous appelons "linéaires", doivent permettre un choix rapide, simple, autonome : le coureur doit savoir rapidement quel modèle de chaussure lui convient, pouvoir l'essayer, le reposer ou l'échanger si besoin. Par exemple, je dois gérer très précisément les stocks, pour que tous les modèles soient disponibles dans toutes les tailles et à tout moment.

 

"Permettre un choix rapide et simple"

 

Par ailleurs, j'anime une équipe : je la construis, puis je veille au développement des compétences de chacun. Chez Decathlon, beaucoup de responsables et de managers ont commencé en tant que vendeurs en rayon !

 

Comment as-tu adapté le rayon running pour le lancement de la Kiprun ?

Nous l'avons mis en avant avec des présentoirs particuliers, avec des dispositifs d'aide au choix qui décrivent toute la technicité du produit : la Kiprun s'adresse à des coureurs passionnés, c'est-à-dire des coureurs qui font de leur pratique du running une priorité.

 

"Les modèles Kiprun s'adressent à des coureurs passionnés"

 

De plus, nous avons participé au Kiprun Tour, un événement qui met en compétition tous les magasins Decathlon d'Europe. Le but est simple : vendre le maximum de chaussures Kiprun en une journée. Cela réunit tous les membres de l'équipe autour d'un but commun et leur donne beaucoup de motivation. Nous sommes arrivés premiers de ce concours à deux reprises !

 

Depuis combien de temps es-tu chez Decathlon ?

Je suis chez Decathlon depuis presque deux ans, et travaillais auparavant dans un cabinet de Ressources Humaines. J'ai été attiré par Decathlon car le groupe possède des valeurs particulières. Je connaissais auparavant la marque Kalenji en tant que coureur, désormais je fais partie de l'équipe.

 

Quelle est ton expérience de coureur ?

J'ai fait huit ans d'athlétisme étant jeune, en me spécialisant sur le demi-fond. Après une petite coupure pendant mes études, je me suis ensuite tourné vers la route, puis récemment vers le trail. Lorsque l'on court un trail, on a l'avantage de ne pas être collé au chrono : cela me procure une plus grande liberté, et j'ai davantage de plaisir à courir. Et le plaisir de courir, c'est la clef de la réussite pour le coureur.

 

"Le plaisir, c'est la clef de la réussite pour le coureur"

 

Antoine Dupayage, Responsable de rayon running au magasin Decathlon Campus

Impatient d'affronter le mythique festival des templiers 

Un mot pour les membres du club : "Amis coureurs, avant tout prenez plaisir à courir ! Même dans la performance, il faut du bien-être !"

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE