Comment gérer les 3 dernières semaines avant les Templiers ?

(1) 1
Déposer un commentaire
Nous vous avons guidé lors des mois précédents afin que vous soyez le mieux armé possible pour atteindre votre objectif. Au mois d’août, nous vous avons proposé de développer votre VMA et de profiter de votre période de vacances pour augmenter votre volume ou le nombre de séances. En septembre, de rentrer dans la préparation spécifique en insistant sur un travail de dénivelé positif et négatif et en incluant dans votre plan des sorties longues ou des rando-trail en fonction de la distance prévue.
 

Vous êtes maintenant proche de votre objectif, qui est l’une des nombreuses épreuves proposées dans le cadre du Festival des Templiers, les 23, 24 et 25 octobre. La dernière sortie longue sera effectuée 2 semaines avant la course et une dernière séance de qualité à environ J-10. Vous devrez réduire de moitié votre travail de l’avant-dernière semaine et aux trois-quarts la semaine de la course.

Même si cette réduction vous parait importante, elle est nécessaire afin d’arriver avec un maximum de fraicheur physique, mais aussi de fraicheur mentale le jour de l’épreuve. Trop nombreux sont les coureurs qui, par soucis de bien faire, effectuent une dernière séance intensive dans les derniers jours afin de se rassurer. Bien souvent, cette dernière sortie va bien se dérouler et permettra d’aborder la course en parfaite quiétude. Mais elle risque de beaucoup vous pénaliser le jour J, car vous n’aurez pas totalement récupéré de ce dernier effort.

Gardez toujours en mémoire cette citation : « mieux vaut une séance de moins, qu’une séance en trop ! ».

Il est préférable d’être au maximum le jour de votre compétition (c’est le seul résultat qui restera en mémoire) plutôt que d’être le champion du monde à l’entrainement quelques jours plus tôt !

Sur les 2 ou 3 derniers jours, soignez votre alimentation, en oubliant un peu les crudités et les fruits crus (alors que ce sont des aliments à privilégier le reste du temps). Le système digestif est en effet déjà suffisamment fragilisé par le stress de la course.
Il est inutile de vous « gaver » de glucides la veille de la course (pasta-party). Une alimentation correcte les 3 derniers jours vous permettra d’avoir emmagasiné assez de réserves pour affronter votre épreuve. Ne dérogez pas trop à vos habitudes alimentaires dans ce domaine, par contre, soignez particulièrement votre hydratation en cette fin de semaine.

Profitez aussi de cette période pour donner un peu de temps à toutes celles et tous ceux que vous avez probablement délaissés au cours de ces dernières semaines, dans le but de vous préparer au mieux. N’oubliez pas qu’ils seront vos plus fidèles supporters fin octobre. Quelle joie de franchir cette ligne d’arrivée sous le regard bienveillant de ces proches et amis !

Bonne fin de préparation à toutes et tous ! J’aurai un réel plaisir à vous croiser d’ici peu, sur la ligne départ, mais aussi et surtout lorsque vous franchirez la ligne d’arrivée avec la fierté de « l’avoir fait », avec peut-être pour certains, quelques larmes au coin de l’œil…

Philippe Propage, Coach kalenji
Cet article a été rédigé par Philippe Propage, entraîneur d'athlètes de niveau international
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Merci Philou pour ces conseils et ces encouragements !

En espérant te croiser à l'arrivée de l'Endurance Trail où notre équipe de coureurs à moustache essaiera d'emmener ses 8 coureurs.

Tu seras toujours le bienvenu dans notre équipe !

Moustachement,

La Crewstach

www.crewstach.com


HAUT DE PAGE