2 mois avant les Templiers : le point sur votre préparation

(8) 1
Déposer un commentaire

Avec un objectif fin octobre, les vacances estivales sont une période-clé, que l'on peut aborder de deux façons :

- Vous faites peut-être partie de ceux qui auront profité de ce temps pour vous reposer et mettre de côté vos chaussures de running et axer votre préparation sur le "farniente". Ne culpabilisez pas, c'est un excellent choix ! Si vous avez fait une première partie de saison intense, avec de nombreuses courses ou des formats longs, cette coupure vous aura permis de vous ressourcer aussi bien sur le plan physique que mental. Reste que c'est maintenant le moment de se remettre au travail et de reprendre les bonnes habitudes, tout en veillant bien à ne pas brûler les étapes. Vous devrez respecter une indispensable progressivité avant de revenir sur une préparation optimum.

- Si au contraire vous avez profité des vacances pour maintenir votre entrainement, voire même l'augmenter, alors les bienfaits de votre travail doivent déjà se faire sentir. Maintenant, il va falloir adapter votre entrainement à la course sur laquelle vous avez décidé de vous aligner. C'est ce que l'on appelle communément « la période spécifique ». Il est bien évident que si vous courez une distance importante (l'Endurance Trail, le Grand Trail, etc.) ou si vous optez pour du court (les Troubadours, la Templière, etc.), les temps de certaines de vos sorties seront totalement différents.

 

Travaillez le dénivelé

Toutes les courses comportent du dénivelé positif, mais aussi négatif. Nous avons trop tendance à négliger ce dernier et pourtant, c'est celui qui sera le plus handicapant pour celle ou celui qui n'ont pas la chance d'habiter dans une région avec du relief. Car si l'on arrive à compenser assez facilement le manque de côtes par de la musculation, des séances d'escaliers, en salle sur tapis inclinable, par du vélo, etc., le déficit de descentes est beaucoup plus difficile à combler C'est pour cela que je vous conseille de faire l'effort de vous déplacer sur un lieux vallonné sur deux ou trois séances ou plus afin de préparer vos muscles au travail en excentrique (descente). Vous peaufinerez aussi votre technique de course en descente : se pencher en avant afin de raccourcir la foulée et la rendre plus fréquente (donc moins d'impacts à chacunes d'elles), apprendre à lire la bonne trajectoire (le chemin le plus court n'est pas forcément le meilleur !), écarter légèrement les bras afin de les utiliser comme stabilisateurs. C'est à vous de gérer la descente et non à elle de vous dicter sa loi !

 

Relevez le défi !

Les Templiers constituent sans doute pour vous un défi. Parce que c'est une distance que vous n'avez jamais abordée, parce que le dénivelé vous inquiète, parce que vous souhaitez réaliser une performance supérieure à celle que vous avez déjà réalisée sur ce même parcours. Peu importe votre niveau, que se soit pour une place sur le podium ou simplement pour terminer la course, votre mérite sera tout aussi important. Vous pourrez, une fois la ligne d'arrivée franchie (parce que n'ayez aucun doute, vous allez y arriver), être fier de vous, fier d'avoir atteint votre objectif, fier de faire partie de ces milliers de coureurs qui tous les dimanches accrochent un dossard sur leur poitrine afin d'assouvir leur passion. Vous faites partie de la GRANDE famille du RUNNING.

 

Le prochain article sera écrit par Thierry Breuil, vainqueur des Templiers et chef de produit Kalenji. C'est lui qui vous donnera les derniers conseils pour arriver au top de votre forme le jour J. Car trop souvent, alors que votre préparation a été parfaite, les jours précédents la course sont difficiles à gérer. Le risque étant surtout de vouloir encore se rassurer en rajoutant une sortie qui sera en fait celle de trop ! Donc suivez bien les conseils de ce professionnel.

 

Pour ma part, je serai présent tout au long de ces 3 jours de fête du trail (avant d'être la semaine suivante au Portugal à l'occasion des championnats du monde de trail pour coacher l'équipe de France. Vous pourrez me trouver sur le site, certainement aux alentours du stand Kalenji ou sur les aires de départ ou d'arrivée. N'hésitez pas à venir à ma rencontre, et me poser vos questions, je me ferai un plaisir de vous répondre ou d'échanger avec vous sur le sujet qui vous intéresse.

 

Bonne préparation et au plaisir de vous croiser l'avant dernier week-end d'octobre du côté de Millau !

Philippe Propage, Coach kalenji
Cet article a été rédigé par Philippe Propage, entraîneur d'athlètes de niveau international
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Merci


HAUT DE PAGE