Courir en milieu urbain : Les gestes qui sauvent !

(1) 16
Déposer un commentaire


La pratique du running dans les agglomérations ne cesse de gagner du terrain. Pratique et sociale, elle doit toutefois s’accompagner de certaines précautions. Voici les principales.

 

Courir en ville présente de nombreux avantages. Notamment celui de simplifier la logistique d’un footing ou d’une séance d’entraînement. Il suffit de sortir de chez soi : la mise en action est immédiate !

La pratique sportive en milieu urbain peut aussi prendre des aspects originaux. Détour en direction de quartiers méconnus, visite surprise à des amis ou à des parents et jusqu’au shopping alimentaire si pratique : pas de problème de stationnement ou de mauvaise conscience en passant à la caisse avec une tablette de chocolat…

 

Une certaine prudence doit cependant être de mise au cœur des agglomérations. Le coureur est un piéton et pas un bolide tout-terrain. Pour cette raison, il doit veiller à sa propre sécurité en respectant les règlements en vigueur, c’est-à-dire le code du piéton.

- Respecter les feux tricolores (les forces de l’ordre peuvent en principe dresser un procès-verbal lorsque ce n’est pas le cas).

- Courir sur les trottoirs et non sur la chaussée.

- Porter une chasuble ou des brassards fluorescents la nuit (vous trouverez ces articles dans tous les magasins Decathlon).

- Veiller à ne pas bousculer les piétons ou à gêner leur cheminement (principalement celui des enfants, des seniors et des personnes à mobilité réduite).

- Maintenir le volume du lecteur mp3 à un niveau sonore permettant de rester en contact avec son environnement immédiat : vous devez à tout moment pouvoir percevoir l’imminence d’un danger.

- Avoir une attitude irréprochable au niveau de la propreté : hors de question de jeter quoi que ce soit sur la voie publique (bouteilles, mouchoirs en papier, gels énergétiques vides). Et, même si cela peut parfois s’avérer très tentant, éviter la pause pipi entre deux voitures en stationnement (passible d’une amende de 35 euros).

 

En raison de sa vulnérabilité face aux voitures et à tous les engins motorisés, le coureur doit rester d’une vigilance extrême en traversant les chaussées ou les carrefours: les accidents sont rares mais ils peuvent dans certains cas prendre une tournure dramatique.

Un conseil si vous décidez de partir à l’aventure dans votre ville ou dans une agglomération qui ne vous est pas familière : munissez-vous d’un ticket de métro ou d’un billet de 10 euros (ou de l’équivalent en devise locale) pour rentrer à bon port en transport en commun ou en taxi en cas de grosses intempéries ou d’état de fatigue trop prononcé. Enfin, il est préférable (particulièrement à l’étranger) de conserver sur soi un document permettant d’être identifié.

 

Bonne course en milieu urbain !

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Commentaires

Bonsoir


Moi j'ai la chance aussi d'avoir une douche a mon lieu de travail - c'est vraiment l'ideal après un footing de 7.50 kms (souvent prolongé de 3.00 kms pour rejoindre le chateau de st germain en laye).

J'avoue que remonter la route de Poissy a St Germain en Laye me fait beaucoup de plaisir car j'ai :

1 - La route a moi tout seul (je parle du chemin pietons a gauche de la departementale)

2 - La brume et parfois le lever du soleil sont au rendez-vous

3 - Un peu de sport avant une longue journée fatiguante.

J'espère qu'il y a pas mal de gens qui peuvent en profiter

Cordialement


Qui veut rédiger une charte du coureur de ville avec moi ? J'ai quelques idées pour plaider le sport citadin sans gêner les sédentaires dans leurs grosses berlines.

pixy5185@gmail.com


Ce ne sont pas des conseils de sportifs mais de citoyens, on apprend rien, je suis déçu par rapport aux autres fiches. S'arrêter au feu oui ok mais ce n'est plus du footing alors ! Vu la conduite des automobilistes aujourd'hui, hommes et femmes, il vaut mieux faire


gaffe effectivement. Je déconseille formellement le baladeur MP3 en ville puisque nous observons tous ces dangers potentiels et que la charge informationnelle est décuplée. Courir n'est pas associé fondamentalement à la musique à ce que je sache. Un mot aussi sur le matériel, dans ma ville il y a

des gens qui produisent cet effort physique avec des baskets inadaptées. Le sport n'est PAS à la portée de tous c'est faux, sur le bitume il vaut mieux pourtant avoir de bonnes chaussures. Enfin je reviens sur la cohabitation voitures-coureurs, il faut vraiment arriver à pun compromis et beaucoup


un peu déçue également sur cet article, se sont des règles de "savoir vivre avec" mais pas des conseil pour "mieux courir en ville" vous ne parlez pas des équipement spécifiques pour une course sur du goudron, semelles antichoc ou chaussures "spéciales sol dur" nos talons et chevilles absorbent les chocs et sont souvent oubliées dans vos commentaires vraiment dommage car ça aussi se sont des "gestes qui sauvent"... peut être parler également des heures de courses : privilégier le matin au soir car il y moins de pollution donc meilleure respiration etc etc etc


d accord avec tous les principes énoncés. Amoureux de Paris, afin de profiter de cette ville magnifique, il m'arrive d être dans les rues de la capitale a partir de 4h30 ou 5h (selon la longueur du parcours). Ainsi la ville "m’appartient" le temps d un jogging. Je cours (et c est d ailleurs l idée de cet horaire de fou) sur la chaussée. Pour se faire, il faut quelques conditions: Y aller avant 6h30 car les voitures commencent a affluer, emprunter les rues en sens unique pour voir une éventuelle voiture arriver de face, s habiller en clair ou, mieux, fluo. Paris est éclairé totalement donc pas besoin de frontale


Quel dommage de sponsoriser la course en milieu urbain !... Ds cet article, on ne parle que de sécurité routière et de propreté, en 1 mot : le bon sens ! Par contre, il n'est pas abordé l'aspect physiologique, à mes yeux le plus important : la pollution et la course en elle-même sur sol dur ! En effet, s'ouvrir les bronches pour mieux se les faire polluer ... bof bof ... et courir sur sol trop dur est très mauvais pour les genoux et le dos ! Même avec une bonne paire de chaussures de "running" car, si elles sont efficaces étant neuves, leur amortissement s'usera d'autant plus vite sur ce type de revêtement.

Je vais certainement provoquer un tollé mais peut-être vaut-il mieux prévoir qqs km à vélo, au pire en voiture, pour sortir de l'agglo polluée et courir en terrain moins saturé de tts ces cochonneries mauvaises à respirer. De + en +, les agglomérations proposent des espaces verts assez facilement accessibles et disponibles pour en profiter ;-)

Bonne course à tts et ts !


je viens de terminer le livre "La marche qui soigne" éditions Payot. Il explique comment se préparer corporellement

pour aborder le running, la marche nordique...

J'attends vos retours.

MHC


@majormike :

"Désolé Mesdames, mais à chaque fois une femme était au volant. C'est pour ne pas être en retard à la crèche ou passer faire des courses avant de rentrer. "


Sérieusement ? Tu cours dans les années 60 en fait !


Ha super sujet que la course a pied en ville et je dis cela en ancien connaisseur, habitant dans le 94 a vitry sur seine precisement je sais les problemes que l on rencontre a courir en ville. Moi le meilleur conseil que je pourais donner c est de courir pour ceux qui pratique une fois par semaine c est de le faire le dimanche matin. Ho j entend deja les personnes dire" le dimanche matin le fou moi je dort " deja quand on aime le sport il n y a pas de jour ou d heure et la une chose est sur comme 95% de la population dort et bien il n y a presque pas de voiture moi le dimanche matin je croise plus de joggueur que de voitures et quand a la securite pour moi c est juste du bon sens et ca on nous l apprend depuis notre enfance. Pour en rejoindre certain cette newlettre est trop limite un bon copier coller d article pris dans d autre mag.

Desole Christophe pourtant je pensais que la reunion que tu avais organise au decathlon du stade de france avais permis de mettre le doigt sur des choses que l on desirais voir evoluer.


entierement d' accord avec le commentaire précédent. disant que l'on apprend rien. je m'attendais à des recommandations sur le type de chaussures (spécifique?) , sur quoi faire en attendant qu'un feu passe au rouge pour les vehicules etc.. d'ailleurs on nous dit de courir sur les trottoirs et la photo montre une personne courant sur la chaussée !!!


Pages
HAUT DE PAGE